Collaboration spéciale Pierre-Olivier Campagna, de L'Île-Bizard, a siégé à la place des élus dans l'enceinte de l'Assemblée nationale. Nommé gagnant de la course à la chefferie des Rouges, c'est lui qui sera premier ministre l'an prochain lors de la simulation.

Le Parlement étudiant du Québec (PEQ), une simulation parlementaire où les jeunes de 18 à 25 ans peuvent se mettre dans la peau de députés, comptait parmi les 140 participants cinq étudiants de l’Ouest-de-l’Île.

Du 2 au 6 janvier, les participants y ont débattu de projets de loi. Ils ont également écrit des discours afin d’expérimenter toutes les parcelles du système parlementaire provincial.

Les «Bleus» et les «Rouges» ont présenté six projets de loi, deux budgets et deux projets de livres qui portaient notamment sur les forces policières, l’autonomie énergétique et le transport collectif. Les deux caucus ont formé tour à tour le gouvernement et l’opposition officielle durant cette 29e édition.

Alexandra Belloy-Poudrette, de Dollard-des-Ormeaux et Pierre-Olivier Campagna, de L’Île-Bizard étaient tous les deux sur place. Ils ont siégé à la place des élus dans l’enceinte de l’Assemblée nationale. Nommé gagnant de la course à la chefferie des Rouges, Pierre-Olivier Campagna sera premier ministre l’an prochain lors de la simulation. Ce sera son quatrième Parlement étudiant.

Alexandra Belloy-Poudrette

Alexandra Belloy-Poudrette

Production de journaux
Le quatrième pouvoir avait aussi sa place dans le Salon bleu. L’équipe des journalistes a produit deux journaux distincts chaque jour ainsi que des reportages radiophoniques et télévisuels qui alimentaient les débats tout au long de la simulation.

Depuis plus d’un quart de siècle, près de 2000 jeunes ont expérimenté les rouages du système parlementaire québécois.

 

Aussi dans Communauté :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!