Collaboration spéciale Vincenzo D'Alto Les couteaux de luxe de la boutique l'Émouleur se détaillent entre 200 $ et 6000 $.

La boutique L’Émouleur, spécialisée en couteaux de cuisine japonais haut de gamme sur Laurier Ouest, a de nouveau été victime d’un cambriolage mardi 13 juin.

Les voleurs n’ont pu s’en emparer que de quelques uns, dont la valeur est estimée par le propriétaire Guillaume de l’Isle entre 5000$ et 8000$.

Selon lui, et comme on peut le voir dans la vidéo surveillance qu’il a postée sur la page Facebook de la boutique, deux jeunes hommes sont entrés par effraction en brisant la fenêtre de la porte de son magasin ouvert depuis 2009 et situé au 1081 Avenue Laurier Ouest.

«Ils ont seulement eu le temps de rester trois secondes et de prendre trois ou quatre couteaux dans la vitrine, le détecteur de mouvement avec le générateur de brouillard de mon système d’alarme s’est enclenché, ils ne voyaient plus rien, ils sont partis rapidement», explique M. de l’Isle qui était sur place avec la police quelques minutes après le déclenchement de l’alarme.

Suite à un précédent vol en 2015, où le voleur était parti avec 250 couteaux d’une valeur d’environ 200 000$, le propriétaire a décidé d’embaucher la firme de sécurité Bandit, qui a développé un générateur de brouillard opacifiant, se déclenchant en même temps que l’alarme.

Il s’agit d’une fumée non toxique qui est diffusée en quelques secondes et empêche les malfaiteurs de voir à une distance de plus d’une vingtaine de centimètres.

«Je n’ai jamais rien vu d’aussi efficace à part des barrières, ce système permet de diminuer les pertes de beaucoup, ils auraient pu voler vraiment plus, cela a diminué de 99% mes pertes», ajoute-t-il, pensant également peut-être installer des portes-barrières à l’avenir.

«Cela serait un peu moins esthétique, mais au moins je ne me ferai plus du tout voler, ça c’est sûr», lance le propriétaire de cette boutique qui importe des couteaux de cuisine japonais faits sur mesure pour lui, et forgés à la main par une quinzaine de forgerons au Japon.

Guillaume de l’Isle avoue être connu pratiquement par tous les restaurateurs à Montréal, ainsi qu’à Toronto, Boston, mais aussi en France.  Ses couteaux haut de gamme se détaillent entre 200 $ et 6000 $.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!