TC Media/Denis Germain Le Belge Greg Van Avermaet célébrait déjà la victoire tandis que ses rivaux tentaient à leur tour de franchir le fil d'arrivée.

Le champion du monde slovaque Peter Sagan n’aura pas été en mesure de réaliser un doublé aux Grands prix cyclistes en fin de semaine. Celui qui a remporté l’épreuve de Québec vendredi a été défait dimanche à Montréal par le champion olympique de Rio. Les organisateurs parlent d’un podium de rêve.

Ce sont 165 cyclistes qui ont affronté le parcours ceinturant le Mont-Royal en passant par les arrondissements du Plateau et d’Outremont. En plus de l’important dénivelé du parcours, les athlètes ont dû faire face à de forts vents alors que des rafales ont dépassé les 100km/h. Or, le soleil a daigné progressivement faire acte de présence afin d’améliorer les conditions météorologiques.

Le Belge Greg Van Avermaet (BMC), champion olympique à Rio, a remporté la course avec un temps de 5h27 et 4sec, finissant de justesse devant Peter Sagan (Tinkoff) et l’Italien Diego Ulissi (Lampre-Merida), respectivement en deuxième et en troisième place. La course a été serrée puisque quelques fractions de secondes séparaient les premiers arrivés.

En carrière, Van Avermaet a obtenu trois podiums à Québec et c’est son premier titre à Montréal. «On a bien travaillé après la dernière côte, notamment avec les Etixx-Quick Step, Vakoc et Alaphilippe. C’était nécessaire pour reprendre (Rui) Costa (Lampre-Merida) dans le dernier kilomètre», a-t-il indiqué pour commenter sa performance.

Pour sa part, Peter Sagan est passé à un cheveu de répéter son exploit deux jours plus tôt Québec, mais en vain. «Aujourd’hui, c’était plus dur qu’à Québec. J’étais vraiment usé dans le dernier tour et j’ai sprinté avec des crampes, donc je peux être content de ma deuxième place.»

Peter Sagan avait remporté la pole position le 9 septembre lors du Grand prix cycliste de Québec. Guillaume Boivin, le Canadien au meilleur résultat, était alors arrivé en 17e place.

Hesjedal 19e
Tôt dans la course à Montréal, six coureurs menés notamment par Benjamin Perry et Matteo Dal-Cin (Équipe Canada) se sont détachés du groupe, mais le peloton principal les a rattrapés à l’approche du dernier tour. Benjamin Perry a d’ailleurs été honoré à titre de meilleur grimpeur lors de l’événement.

Ryder Hesjedal (Trek-Segafredo) est le Canadien ayant obtenu la meilleure position, terminant 19e. Originaire de Colombie-Britannique, Hesjedal est aussi le seul Canadien a avoir gagné un tour de cyclisme international. En effet, l’athlète, qui prendra sa retraite à la fin de la saison, avait remporté le Giro d’Italia en 2012.

Hesjedal a expliqué pourquoi son offensive a échoué. «Je me sentais bien sur la piste, a-t-il affirmé après la course. C’est moi qui ai lancé la grande bagarre. Avec mon équipe, on avait un plan, mais ça n’a pas fonctionné. Trop de gars sont revenus de l’arrière.»

L’épreuve de 205,7km (17 tours x 12,1km) a réuni des cyclistes de partout dans le monde, incluant 12 Canadiens.

Le gagnant recevait 16000 euros (environ 24000$CA), la deuxième place, 8000 euros (environ 12000$CA) et le troisième arrivé, une somme de 4000 euros (environ 6000$CA). Le meilleur Canadien obtenait, quant à lui, 1000 euros (environ 1500$CA).

«Mais au-delà des bourses, ce sont les points UCI qui sont importants pour les leaders au classement UCI où la lutte est chaude entre les quatre premiers, dont Sagan (1er) et Van Avermaet (4e)», nuance Véronique Lavoie, du comité organisateur de l’événement.

Les Grands prix cyclistes de Québec et de Montréal sont les seules compétitions que l’Union cycliste internationale (UCI), reconnue par le Comité international olympique (CIO), présente en Amérique dans le cadre de l’UCI WorldTour.

L’année prochaine, l’événement de Montréal aura lieu le 12 septembre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!