Quand Rodrigue revint de guerre est en librairie depuis le 5 octobre. Ce deuxième roman se veut la suite du premier ouvrage Écris-moi, Marie-Jeanne, publié par Ginette Durand-Brault en 2013. L’auteure outremontaise y raconte le parcours d’une famille dans l’effervescence des années 50.

«J’avais six ou sept ans à l’époque. C’était l’après-guerre, une période au cours de laquelle nous avons vécu plusieurs changements qui présageaient d’importants bouleversements», observe Ginette Durand-Brault.

L’auteure estime que c’est pendant le bouillonnement des années 50 que les grandes transformations de la décennie suivante se sont mises en place. «On parle davantage de la Révolution tranquille. Or, c’est dans tous ces changements-là qu’elle s’est préparée, que les portes se sont ouvertes.»

Le récit de son second livre est campé sur cette toile de fond. Comme dans le premier tome, l’action se situe à Saint-Jérôme, d’où elle est originaire. «Cette famille est très calquée sur ma famille à moi», remarque Mme Durand-Brault.

Dans Écris-moi, Marie-Jeanne, elle évoquait l’impact de la guerre sur la petite ville et ses habitants. Au fil d’un échange épistolaire entre Marie-Jeanne et son frère Rodrigue, parti au front en 1939.

Le lecteur retrouvera les protagonistes dans le tome 2 qui vient de paraître, aux côtés de nouveaux personnages. «L’histoire de Quand Rodrigue revint de guerre se déroule de 1947 à 1954, toujours à travers la même famille. Marie-Jeanne va aller plus loin dans son évolution. Rodrigue – qui vit un deuil très profond depuis la perte de sa femme – sera appelé à vivre des choses inattendues auprès de sa fille et d’un personnage qui le touchera beaucoup», résume l’auteure.

Du droit à la plume
Outremontaise de cœur depuis 1986, Ginette Durand-Brault a exercé la fonction de procureure en chef au Tribunal de la jeunesse à Montréal et fut nommée juge en 1984. Elle a voué l’essentiel de sa carrière au domaine de l’enfance et de la famille.

Aujourd’hui retraitée, elle se consacre à sa passion: écrire. «Je me suis lancée là-dedans un peu à l’aveugle. Je me suis dit «C’est le moment où jamais!», confie celle dont les deux romans sont publiés aux Éditions Druide, dans la collection Reliefs.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus