TC Media- Archives Le surplus accumulé de Ville de Mont-Royal pourrait atteindre plus de 30M$ en 2016 alors que la Ville prévoit un surplus de 4M$.

Les coffres de la Ville de Mont-Royal accumulent maintenant un surplus de 26,2M$, ce qui équivaut presque à la totalité de sa dette. Pas question, toutefois d’éponger cette dernière pour le moment, selon l’administration locale.

Selon le rapport sur la situation financière de la Ville, déposé lundi soir au conseil municipal, VMR a dégagé à la fin de l’année 2015 un surplus de 7,5M$ et fait ainsi passer l’excédent accumulé à plus de 26M$.

Le maire Philippe Roy explique que le surplus en 2015 a été généré en grande partie par des revenus additionnels en matière de taxes de bienvenue en raison du nombre élevé des transactions immobilières sur le territoire. Plusieurs économies ont aussi été réalisées dans différents départements de la Ville.

Si le montant accumulé par VMR peut sembler impressionnant, la spécialiste en gestion municipale et professeure à l’Université du Québec à Montréal, Danielle Pilette, constate que «pour une ville de cette richesse-là, ce n’est pas quelque chose de si énorme».

La professeure fait remarquer que le surplus ne représente que 16% des revenus de fonctionnement alors que dans des villes de même taille le ratio se situe à 21%.

Le surplus pourrait être plus important si VMR taxait davantage suggère Mme Pillette.

Mauvais choix financier

Questionné à savoir si l’ensemble du surplus pourrait être utilisé pour éponger la dette de 26,9M$, le maire Philippe Roy a indiqué que cela serait un mauvais choix financier.

«En municipal, quand on fait des dépenses d’infrastructures sur du long terme, il est proposé d’étendre cette dette pour que tout le monde paye sa part», soutient-il.

Un raisonnement partagé par Mme Pilette. «Si on se débarrasse des dettes maintenant, on se trouve à opérer des transferts fiscaux et à changer l’équité entre les contribuables», expose-t-elle.

Les surplus permettent aussi à une municipalité d’avoir un coussin en cas d’imprévus ou des projets particuliers, ajoutent le maire Roy et Mme Pilette.

Rappelons que VMR a déjà réservé 5,5M$ de ses surplus pour financer la construction d’un centre sportif.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus