Gracieuseté C'est un montant de plus de 173 000$ qui a été amassé lors du souper gala-bénéfice du Fonds BoBeauCoeur-Fondation Chu Sainte-Justine.

Le dernier gala de BoBeauCoeur n’a pas permis d’atteindre les objectifs fixés. L’événement, organisé pour la Fondation Chu Sainte-Justine a amassé moins de 75% de son objectif de 250 000$ et a accueilli 150 personnes de moins que les 400 attendues.

Au total, la soirée a permis de récolter 173 052$, un montant même inférieur à celui de la première édition qui avait permis de recueillir 223 000$.

Le souper-bénéfice a attiré 250 invités à la salle Le Crystal de Ville Saint-Laurent contrairement à 360 personnes en 2015 lors de la première édition du gala.

La directrice des communications à la Fondation Chu Sainte-Justine, Delphine Brodeur, ne parvient pas à expliquer pourquoi le comité organisateur a eu du mal à atteindre ses objectifs.

«Je n’ai pas tous les détails derrière tout ça. Parfois, il pourrait y avoir un commanditaire qui a décidé de se retirer et qui peut donc avoir une incidence sur le montant final», mentionne Mme Brodeur.

Malgré l’objectif non atteint, l’équipe de l’événement se dit heureuse de la somme recueillie, indique Mme Brodeur.

L’an dernier, le bénéfice les sommes amassées grâce au souper-bénéfice avaient notamment permis le démarrage de 10 nouveaux projets en matière de cardiologie à l’hôpital pour enfants situé à Outremont.

La baisse des subventions gouvernementales en recherche dans les dernières années pousse les cardiopédiatres à trouver d’autres moyens de financer la recherche clinique en cardiologie pédiatrique.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus