Gracieuseté - Archives Les Carabins avaient remporté la Coupe Dunsmore en 2015 sur le terrain du Rouge & Or à Québec. Si la formation l'emporte samedi au CEPSUM, ce sera leur première conquête du trophée à la maison.

Un choc entre les deux puissances du football universitaire québécois aura lieu samedi après-midi au CEPSUM, alors que les Carabins de Montréal affronteront le Rouge & Or de l’Université Laval en finale de la Coupe Dunsmore. L’année dernière, les Bleus avaient remporté l’affrontement entre les deux formations, à Québec.

La semaine dernière, les Bleus ont totalement dominé les Redmen de McGill 42-0 afin de se mériter leur place lors de la grande finale québécoise. Quant au Rouge & Or, ils ont fait de même face aux Stingers de Concordia, qu’ils ont vaincus 39-14.

« On a bien joué dans les trois facettes du jeu. L’attaque a fait de belles choses avec le jeu aérien et on a été en mesure d’établir le jeu au sol. Défensivement, ça fait quelques semaines qu’on joue bien et les unités spéciales ont bien joué aussi. Ça va aussi prendre ce genre de performance la semaine prochaine [en fin de semaine] si on veut l’emporter », a mentionné l’entraîneur-chef Danny Maciocia par voie de communiqué.

Matchs partagés

Chose certaine, la rivalité entre les deux formations est bien ancrée.

Cette saison, les deux formations ont remporté sept matchs et subi un seul revers. Lors du premier match entre les deux clans, les Carabins ont enregistré un gain de 24-21, tandis qu’à la seconde rencontre, le Rouge & Or a pris sa revanche par la marque de 22-19.

L’an dernier, la troupe de Danny Maciocia l’avait emporté 18-16 à Québec, afin de se mériter les honneurs de la Coupe Dunsmore.

L’équipe qui gagnera samedi représentera le Québec lors de la demi-finale du football universitaire canadien, prélude de la Coupe Vanier.

Notons que les Carabins tenteront de remporter la Coupe Dunsmore à domicile pour la première fois de leur histoire, eux qui avaient obtenu le sacre sur le terrain de l’Université Laval à Sainte-Foy en 2015.

Fait à noter, Laval avait eu le dessus 30-12 lors de la seule présentation du match de la Coupe Dunsmore présentée à ce jour sur le campus de l’Université de Montréal, en 2004.

Le cas Maciocia

Dans le cas de l’entraîneur Danny Maciocia, il pourrait s’agir de sa dernière présence derrière le banc des Carabins.

L’entraîneur des Bleus a laissé savoir, dans différents médias cette semaine, qu’il serait prêt à écouter les Alouettes si la formation venait à le contacter à la suite du départ du directeur général Jim Popp.

Maciocia a laissé savoir à ce sujet qu’il serait intéressé à faire un retour dans la LCF à titre de directeur général, un poste qu’il a déjà occupé avec les Eskimos d’Edmonton de 2007 à 2010.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus