Gracieuseté - Étienne Chaput Le chansonnier Pierre Calvé présentera son dernier album Tout est vrai les 3 et 4 février.

Le retour de Lewis Furey, Pierre Calvé, L’Orchestre D’Hommes-Orchestres, Marie-José Longchamps Dans l’univers de Raymond Lévesque et Yves Léveillé trois soirs en mai; 2017 fera une grande place à la musique et à la chanson au Théâtre Outremont.

«Nous sommes un endroit d’acceuil pour la chanson. Une salle de concert et lieu d’écoute où non seulement la musique, mais aussi les textes sont importants», remarque d’emblée le directeur général et artistique du Théâtre Outremont, Raymond Cloutier.

À la salle principale de 775 sièges logée dans le bâtiment classé historique, est venu s’ajouter le petit Outremont en 2013. Un espace niché dans le foyer du théâtre destiné à accueillir 115 spectateurs en formule intimiste.

Le cachet du petit Outremont, M. Cloutier et son équipe ont l’intention de le mettre à l’avant-plan et d’en exploiter toutes les possibilités cette année. «Certains artistes comme Lewis Furey préfèrent faire la petite salle plusieurs fois plutôt que la grande salle un soir», indique-t-il.

De passage en novembre, Lewis Furey a plongé l’auditoire dans le répertoire piano-voix de Brahms. Son spectacle, présenté en primeur au petit Outremont, reprendra l’affiche en supplémentaires, le 20 janvier et le 2 février 2017.

Pierre Calvé, chansonnier vedette des années 60-70, s’y produira ensuite les 3 et 4 février. «Il revient avec son tout dernier album intitulé Tout est vrai

Puis ce sera au tour de l’Orchestre d’Hommes-Orchestres de divertir le public en avril, avec leurs instruments inusités et leurs interprétations musicales éclatées. «C’est un spectacle fou braque!, lance le directeur général et artistique. Un show entièrement dédié à Tom Waits.»

Les 18 et 19 avril, Marie-Josée Longchamps présentera Dans l’univers de Raymond Lévesque, une incursion dans les chansons et monologues de l’auteur-compositeur-interprète et poète québécois.

Yves Léveillé sera quant à lui sur les planches du petit Outremont les 10, 11 et 12 mai avec Triptyque. Le compositeur et pianiste offrira «une série de concerts, tous les trois différents», souligne M. Cloutier.

En théâtre, La conférence avec Emma La Clown et Catherine Dolto est au programme en mars. Le spectacle solo Mes amours de personnages du comédien Albert Millaire fait aussi partie des incontournables. «Il livre une performance inspirée de tous les personnages qu’il a joué dans sa vie.»

Le volet Famille continuera d’être développé au Théâtre Outremont. Plusieurs rendez-vous sont prévus pour le jeune public cet hiver, dont la pièce Sherlock Holmes et le chien des Baskerville le 15 février, à 10h et 13h.

Spectateur thermomètre

À la barre depuis 2012, Raymond Cloutier vise à maintenir le sceau de qualité des productions présentées. «Le public doit avoir confiance en ce qui est programmé au Théâtre Outremont. Je veux qu’il puisse se fier aux choix de la direction artistique.»

«La suroffre à Montréal, c’est LE défi qu’on a», observe l’acteur de métier. Il définit son rôle comme celui d’un «spectateur thermomètre», à la recherche de spectacles qui vont plaire aux gens et se distinguer des autres diffuseurs.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!