TC MEDIA - FELIX O.J. FOURNIER Un terrain de la firme immobilière Olymbec, situé sur le chemin Dalton, est dans la mire de la Ville de Montréal pour le prolongement du boulevard Cavendish.

Un pas de plus vient d’être franchi en vue de la réalisation du prolongement du boulevard Cavendish. Montréal vient d’imposer une réserve foncière sur un terrain vague de Ville de Mont-Royal afin d’empêcher tout développement sur ce dernier pour une période de deux ans.

Le terrain en question est situé sur le chemin Dalton et appartient à l’entreprise immobilière Olymbec. Si la ville de Montréal parvient à l’acquérir, le lien routier nord-sud de Côte-Saint-Luc à l’arrondissement de Saint-Laurent y passera.

«Le terrain (…) est nécessaire dans le cadre des travaux de raccordement du boulevard Cavendish», peut-on lire dans un document décisionnel du conseil municipal de Montréal qui planifie réaliser le projet d’ici 2022-2023.

À ce jour, Montréal a imposé des réserves foncières sur plus de19 000 mètres carrés de terrain en vue de réaliser le projet.

Plus de terrains

Cette réserve foncière, d’une durée de deux ans, imposée par Montréal n’est pas une première

À l’été 2016, la Ville avait déjà effectué le même processus pour d’autre lots appartenant à la même compagnie.

Après analyse, la Ville a toutefois estimé que la superficie couverte par la première réserve foncière n’était pas suffisante et a donc décidé de sécuriser un lot additionnel.

La réserve foncière ne garantit toutefois pas l’achat des terrains par Montréal. Pour cette raison, le comité exécutif a mandaté le Service de la planification immobilière de la Ville pour négocier l’acquisition de ces lots.

Aucun budget n’a été prévu pour la réserve foncière. «Cependant, un recours en dommages demeure possible advenant que la réserve ne soit pas suivie d’une acquisition ou d’une expropriation», précise le document de la Ville de Montréal.

Astres alignés

Le prolongement du boulevard Cavendish, un projet évalué à 140 M$, est envisagé depuis plus de 50 ans.

L’automne dernier, le député de Mont-Royal, Anthony Housefather, a déclaré croire que les astres sont maintenant alignés pour permettre le raccordement puisque les arrondissements et les Villes concernés par le projet sont tous en faveur.

Les deux tronçons de Cavendish étant séparés par des voies ferrées, la Ville de Montréal doit aussi arriver à une entente avec le Canadien National et le Canadien Pacifique (CP) afin de pouvoir utiliser leurs terrains où il y a la gare de triage du CP. Des discussions sont en cours entre la Ville et les deux compagnies ferroviaires.

Rappelons que les premières discussions pour relier les deux segments du boulevard Cavendish remontent aux années 1960. Des études majeures ont aussi été effectuées en 1981, 1988, 1992, 1995, 1996 et 2000.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!