TC Media – Hugo Lorini La directrice de la boulangerie Première Moisson, Margerie Babin, a été élue présidente de l'Association des marchands et des professionnels de l'avenue Bernard, le 1er février.

Nommée récemment présidente de l’Association des marchands et des professionnels de l’avenue Bernard, la directrice de la boulangerie Première Moisson, Margerie Babin, souhaite prioriser la mise sur pied d’événements extérieurs, une fois par saison, afin de stimuler l’achalandage sur l’artère commerciale.

Cette idée découle d’une étude de marché qui visait notamment à dresser un portrait de la clientèle ainsi qu’à déterminer les forces et les faiblesses de l’avenue Bernard.

«On remarque que beaucoup de familles sont présentes dans le secteur. Donc, on aimerait faire des activités familiales pour dynamiser la rue et pour que les gens aiment se promener», fait valoir Mme Babin, qui vise l’organisation d’un premier événement cet été.

Sans financement, l’association devra se tourner vers les gens d’affaires pour assumer les coûts.

«On veut essayer de convaincre les commerçants du coin de verser des cotisations. Mais avant de leur demander de l’argent, on veut un projet clair et défini, pour leur montrer ce que ça va leur rapporter», précise la nouvelle présidente. Elle envisage aussi d’interpeller l’arrondissement pour obtenir du financement.

Le concept des activités reste à déterminer, mais le nouveau conseil exécutif de l’association se réunira une première fois le 10 février pour élaborer un plan d’action.

Mme Babin veut impliquer les différents organismes de l’arrondissement de même que la communauté hassidique dans ces projets événementiels.

Microbrasserie

L’étude de marché a aussi révélé les besoins de la population en matière commerciale. Les répondants considèrent que l’un des points faibles de l’avenue Bernard est le peu de variétés dans l’offre.

«Nous avons des petits commerçants qui sont manquants comme une SAQ, un magasin de chaussures, de meubles, ou une quincaillerie», observe Mme Babin.

Les répondants ont indiqué dans une proportion de 20% vouloir une microbrasserie, un bar à vin ou un bar billard pour rendre l’avenue plus attrayante. Et 19% des gens désirent avoir d’autres cafés et restaurants. La demande pour des magasins de produits culturels et d’alimentation arrive derrière, dans une proportion de 18% et 11%, respectivement.

À l’heure actuelle, les commerces de biens occupent près de 23% des locaux alors que les places d’affaires, qui comprennent entre autres les cabinets d’avocats et médicaux, représentent 61% des marchands.

Le taux d’inoccupation sur l’Avenue Bernard s’élève présentement à 8,4%.

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!