La majorité des élues d’Outremont s’opposent à la disparition des référendums municipaux telle que proposée par Québec dans son projet de loi visant à augmenter l’autonomie des Villes.

Les conseillères et la mairesse ont adopté à l’unanimité une motion demandant que l’abolition des référendums municipaux dans le cadre des changements de zonage soit retirée du projet de loi 122, lundi soir lors de la séance du conseil d’arrondissement.

Le texte considère le référendum comme essentiel à la vie démocratique.

Aux yeux de la mairesse Marie Cinq-Mars, il s’agit du meilleur outil pour consulter la population, même si elle reconnaît que dans certains cas cela peut freiner des développements.

«C’est vraiment donner une voix aux citoyens. Je trouve que c’est démocratique», a-t-elle mentionné en entrevue à TC Media.

Récemment, le maire de Montréal, Denis Coderre, s’était plutôt montré en faveur de la suppression des scrutins référendaires. Selon lui, avec l’Office de consultation publique de Montréal, les citoyens ne seront pas lésés et la Ville est un exemple de démocratie participative.

Consultation publique

La conseillère de l’Équipe Coderre, Marie Potvin, est d’ailleurs la seule à avoir voté contre la motion après avoir proposé un amendement qui a été rejeté.

Dans l’éventualité où les référendums seraient abolis, Mme Potvin souhaitait que l’arrondissement demande au gouvernement la mise sur pied de mécanismes de consultation publique plus près des citoyens et plus transparent.

En faisant référence au scrutin du 20 novembre concernant l’interdiction de nouveaux lieux de culte sur l’avenue Bernard, elle juge la forme actuelle des référendums peu démocratique puisque seuls les résidents des secteurs touchés par un changement de zonage peuvent voter.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!