Site Web d'élections Québec Territoire du nouveau comté d'Outremont-Mont-Royal.

Les opposants à la fusion des circonscriptions d’Outremont et de Mont-Royal envisagent désormais une poursuite judiciaire.

Lors d’une réunion publique mardi, ils ont présenté les cartes qu’ils ont en main pour faire valoir leur point de vue.

Il y a d’abord la jurisprudence. En 2012 une partie du redécoupage électoral avait été annulée parce qu’elle brimait les droits de trois régions à forte population acadienne qui avaient été scindées pour être regroupées à leurs circonscriptions voisines. «Les minorités ethniques auront moins de représentation à l’Assemblée nationale avec ce redécoupage souligne l’élu municipal de Snowdon, Marvin Rotrand.

Ce dernier souligne en outre que les nombreux projets immobiliers prévus dans les secteurs du Triangle, du futur campus de l’Université de Montréal et à l’ancien Hippodrome pourraient porter la population de la circonscription au-delà de la limite prévue par la Loi électorale qui est de 61 900 électeurs.

À l’inverse, six circonscriptions comptent moins d’électeurs que la limite permise par la loi. «Comment expliquer aux électeurs que la circonscription de D’Arcy-McGee aura désormais des frontières qui ne reflèteront plus son territoire historique et comptera 56 245 électeurs alors que la circonscription de Gaspé, dont le nombre d’électeurs sera moindre à l’élection de 2018 qu’à celle de 2014, sera représentée par un député à l’Assemblée nationale avec seulement 30 048 votants», a déclaré dans un communiqué le maire de Côte-Saint-Luc, Mitchell Brownstein.

Les élus municipaux opposés au redécoupage électoral comptent désormais sur le soutien du député fédéral Anthony Housefather et de la présidente de la Commission scolaire English Montreal, Angela Mancini.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!