TC Media - Archives La fusion des associations de Hockey MRO et Hockey Saint-Laurent auraient occasionné la tenue de pratiques à l'aréna Raymond-Bourque dans Saint-Laurent pour des joueurs de VMR et d'Outremont.

Après avoir dénoncé les inconvénients causés par le regroupement envisagé, les parents de Ville de Mont-Royal et d’Outremont ont bloqué la fusion des associations de hockey mineur MRO et Saint-Laurent.

Le projet de regroupement a été rejeté à 71% contre 29%,  lors d’une assemblée extraordinaire de Hockey MRO à laquelle assistaient 280 membres, le 3 avril à l’hôtel de ville de VMR.

Durant environ un an, les deux organisations ont mené un projet pilote en vue de créer une association commune nommée «Trois Cités». Le but de la fusion était de répondre à un manque de joueurs de niveau avancé, appelé double lettre (DL). Au total, environ 200 joueurs de ce niveau auraient été affectés par le regroupement.

À la lumière des résultats de lundi soir, le président de Hockey Saint-Laurent, Saverio Pillegi, souhaite que les deux associations prennent une année de réflexion avant d’évaluer à nouveau un projet de fusion.

«Je pense que la meilleure solution en ce moment est que chacun aille de son côté. À Saint-Laurent, on va voir avec nos membres si ça vaut la peine d’être seul», affirme-t-il.

La semaine dernière, TC Media rapportait que la fusion des deux associations suscitait de l’inquiétude chez des parents de Ville de Mont-Royal et d’Outremont. Ceux-ci craignaient de perdre un sport récréatif de quartier en raison de la distance.

Les pratiques auraient pu avoir lieu à l’aréna Raymond-Bourque dans l’arrondissement Saint-Laurent, soit à plus d’une dizaine de kilomètres de chez eux.

«C’est très décevant. On avait l’occasion d’avoir un excellent programme pour le hockey mineur dans Mont-Royal et Outremont», a pour sa part commenté , M. Delisle.

À l’instar de son confrère de Hockey Saint-Laurent, M. Delisle souhaite réfléchir un peu avant d’étudier une nouvelle fusion.

«Présentement la seule option sur la table est de faire du hockey en solo de part et d’autre, d’un côté Saint-Laurent et de l’autre MRO», soutient-il.

Selon lui, le refus du regroupement entraînera un déséquilibre dans la force des équipes alors que des joueurs de haut niveau se retrouveront au sein de formations de calibre inférieur.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!