Gracieuseté L'équipe de cheerleading de l'école secondaire Pierre-Laporte est composée de 13 filles et un garçon.

Pour la première fois de son histoire, l’école secondaire Pierre-Laporte a été couronnée championne canadienne de cheerleading, et ce à deux reprises, lors d’une compétition nationale à Saint-Hyacinthe où s’affrontaient une centaine d’équipes provenant de partout au pays.

Après avoir connu des mois difficiles où blessures et départs se sont succédé au sein du groupe, les 14 gymnastes de 1er à 5e secondaire de l’école de Ville de Mont-Royal ont terminé leur saison avec brio en décrochant deux médailles d’or, le 1er avril.

Les équipes des Lions et de Justin’s Angel ont tour à tour terminé en première place dans leurs catégories respectives.

«C’était complètement inattendu et inespéré. Tout ce que je voulais à cette compétition était d’avoir une belle performance et que mes filles et mon gars sortent du terrain et se disent, peu importe le résultat; « on a bien fait ça »», commente l’entraineuse, Valérie Cossette.

En 2016, l’équipe de cheerleading de Pierre-Laporte, qui existe maintenant depuis huit ans, avait terminé en avant-dernière position.

Visionnez la performance des équipes de Pierre-Laporte

Énergie et sourire

Sur une possibilité de 85 points, les juges du Championnat canadien ont octroyé 75 points aux 14 jeunes de l’équipe des Lions.

En deux minutes et demie, les athlètes ont offert une performance énergique avec beaucoup de sourires, un critère fortement évalué par les membres du jury.

«Le défaut de mes athlètes était qu’ils avaient trop des faces sérieuses alors que c’est un sport où on est censé sourire. On s’était donc donné l’objectif pour cette compétition de réussir l’aspect performance (visage et énergie)», mentionne l’enseignante-orthopédagogue. Les jeunes ont reçu un pointage de 9,6/10 pour ces éléments.

Les Justin’s Angel, une équipe formée de quatre des 14 gymnastes des Lions, ont quant à eux obtenu près de 22 points sur 25. Cette équipe devait réaliser le plus grand nombre d’acrobaties en moins d’une minute et demie.

Les juges évaluent entre autres les sauts, les pyramides et la gymnastique.

Persévérance

Ces victoires représentent une grande fierté pour la formation de Pierre-Laporte qui a connu plusieurs embûches pendant la saison. «C’est une preuve tangible que la persévérance finit toujours par payer», fait valoir Mme Cossette.

Certains membres de l’équipe se sont blessés en dehors du cheerleading et d’autres ont quitté pour différentes raisons, ce qui a souvent occasionné des réajustements sur le plan des chorégraphies.

«Lors d’une compétition à Québec cette année, on a dû refaire une routine en l’espace de 48 heures parce que quelqu’un avait quitté, se remémore la coach. Ça amène un stress, mais en même temps c’est une motivation.»

Outre les deux pratiques par semaine, les jeunes doivent faire des exercices de visualisation ainsi que des entraînements musculaires et de flexibilité en vue des compétitions.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!