TC Media - Archives L'effervescence du marché immobilier et des économies au sein de divers services ont permis à Ville de Mont-Royal de dégager un surplus en 2016.

Le coussin financier de Ville de Mont-Royal gonfle encore. VMR a dégagé un nouveau surplus en 2016, ce qui fait augmenter l’excédent global de la municipalité à 29,1 M$, un montant équivalent à la dette. Le conseil entend désormais investir une partie de ces surplus dans des «projets d’envergure».

Présentés lundi soir, les états financiers 2016 révèlent que VMR a engendré un surplus de 7,8 M$. Il s’agit du plus important surplus depuis les sept dernières années.

Les dépenses se sont finalement révélées moindres que prévu à l’adoption du budget en 2015.

La Ville a réalisé des économies à plusieurs égards. VMR a notamment épargné 1,6 M$ en matière de rémunération et d’avantages sociaux en raison de postes vacants  non comblés, d’heures supplémentaires restreintes et la présence de moins d’employés temporaires.

La bonne santé du marché immobilier de la ville a aussi généré plus de revenus. L’administration est allée chercher 2,6 M$ grâce au paiement de taxes de bienvenue, à la hausse des permis de construction et à une nouvelle évaluation de la valeur des immeubles sur son territoire.

Dette

Même si les surplus grimpent, la dette connaît aussi une croissance. L’endettement à long terme de VMR a fait un bon de 3 M$ par rapport à 2015.

La Ville soutient toutefois que la dette représente 0,46% de la richesse foncière (valeur totale des immeubles sur son territoire) contrairement à 0,55% il y a sept ans.

L’administration qualifie ainsi son niveau d’endettement de «modeste» et de «prudent».

Le maire Philippe Roy a répété ne pas vouloir utiliser les surplus pour faire disparaître la dette.

«Je ne pense pas que nous verrons un jour la dette totalement payée. Quand tu construis une rue pour les 40 prochaines années, tu as besoin de laisser les autres générations payer», soutient-il.

En 2016, la Ville a déboursé 2,8 M$ au remboursement de sa dette.

En plus d’accumuler une somme en cas d’imprévus, les élus veulent investir les surplus dans des projets d’envergure comme la rénovation de bâtiments publics ou d’égouts, l’aménagement d’un terrain de soccer ou encore la construction du  centre sportif.

«Toutes des choses que les élus rêvent de faire, mais pour lesquelles on n’a jamais d’argent. Là, on aura un petit peu d’argent», a mentionné le maire.

Rappelons que VMR a déjà réservé une somme de 5,5 M$ pour la construction du centre sportif.

29,5 M$

L’endettement total net à long terme de Ville de Mont-Royal au 31 décembre 2016.

Les surplus de VMR

2009:2,2 M$

2010:3,4 M$

2011:5,1 M$

2012:6,1M$

2013:5,9 M$

2014:7,5 M$

2015:7,5 M$

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!