Gracieuseté Le plan d'aménagement du futur parc-école.

Une partie de la rue Jasper à Ville de Mont-Royal deviendra un parc-école d’ici 2018.

Le projet répond au boom d’élèves à l’école Saint-Clément Est.

Lien cyclable, verdure et mobiliers urbains, le tronçon entre le boulevard Laird et le chemin Duraven sera complètement fermé à la circulation automobile. Les travaux pourraient débuter à l’automne.

La Ville, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) et la direction de l’école ont présenté, lundi matin, le plan de ce que deviendra cette partie de la rue qui longe l’église Saint-Joseph-de-Mont-Royal.

Grâce à ce projet, la cour de l’établissement primaire sera 40 % plus grande. L’école empiétera sur environ la moitié de la rue. La clôture actuelle sera démantelée pour en installer une nouvelle de 1,5 mètre entre la future cour et le lien cyclable.

Manque d’espace

La croissance des élèves est si forte à Saint-Clément Est que l’espace actuel n’est pas assez grand pour accueillir les 715 élèves.

«On fait deux récréations le matin et deux l’après-midi. C’est complexe pour la gestion de l’horaire», a fait valoir la directrice de l’école, Isabelle Boivin.

L’agrandissement de la cour permettra de tenir une pause au même moment pour tous les élèves.

Le coût d’aménagement, qui sera défrayé par la CSMB, demeure inconnu. Le conseil des commissaires et les élus municipaux devront d’abord entériner le projet. Une demande de subvention sera aussi envoyée au ministère de l’Éducation.

Durant les heures de classe, ce tronçon de la rue Jasper est fermé à la circulation avec des cônes.

Cession

Il aura fallu environ 20 ans avant que le projet voie le jour. Dans le passé, il y avait eu une levée de boucliers de citoyens.

«Il y a deux semaines, on a eu une rencontre avec les résidents du quartier et tout le monde était favorable au projet», a indiqué le maire Philippe Roy, qui souligne que cet espace sera aussi accessible pour tous les Monterois.

VMR cédera par bail emphytéotique la voie de circulation à la CSMB. La Ville demeurera ainsi propriétaire et pourra avoir aux infrastructures souterraines. La durée du bail reste à déterminer.

«Pour la Ville, il y a des avantages. On n’aura pas à entretenir la rue et à faire du déneigement. Il y aura aussi plus de verdure», a exposé M. Roy.

Bon voisinage

Consulté par les intervenants, le curé de l’église Saint-Joseph-de-Mont-Royal, Marc Rivest, se dit satisfait du projet puisqu’il espère un meilleur voisinage avec l’école.

Au cours des dernières années, les élèves se sont approprié le terrain de l’église comme le prolongement de leur cour de récréation, explique M. Rivest.

«Certains montent dans les arbres, d’autres ont déjà cassé des vitres, soutient-il. On ne les a jamais chassés, mais ils venaient sur notre terrain peut-être parce qu’il manquait d’espace. Maintenant qu’ils vont avoir cet espace supplémentaire, on espère que ce sera le respect des deux côtés.»

Selon lui, la disparition de la rue Jasper n’affectera pas l’accessibilité de l’église. Le parc-école n’empiétera pas non plus sur le terrain de l’immeuble religieux.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!