Un groupe de citoyens de Ville de Mont-Royal a récemment mis sur pied l’initiative Sans-abri monterois qui a pour but de renseigner la population sur les manières d’aider ou d’éloigner un chat sans propriétaire.

Une page web a été mise en ligne où l’on donne différents conseils, entre autres, sur comment les nourrir et les capturer pour ensuite les stériliser ainsi que sur la fabrication d’un abri. Jusqu’à maintenant, près de 10 chroniques ont été publiées.

«On souhaite rendre la vie meilleure aux chats errants et empêcher leur surpopulation à Ville de Mont-Royal», mentionne l’une des instigatrices, Barbara Lapointe, qui veut organiser un atelier pour transmettre des conseils.

L’initiative communautaire s’inspire du programme capture-stérilisation-relâche-maintien qui existe dans certains arrondissements de Montréal. Il vise à stabiliser les colonies de chats errants.

Barbara Lapointe veut un programme de stérilisation à l’égard des chats errants à Ville de Mont-Royal.

Surpopulation

Selon Mme Lapointe, il existe un problème important de chats errants à VMR.

Depuis plusieurs années, la Monteroise réclame auprès du conseil municipal un programme pour lutter contre leur surpopulation.

«Ils vivent dans notre environnement. On ne peut pas dénier ça», soutient-elle.

Devant le refus des élus de bouger, Mme Lapointe et une dizaine d’autres résidents ont décidé d’agir.

Stérilisation

Les élus rejettent l’idée d’un programme de stérilisation des chats errants tel que proposée par Mme Lapointe.

«Son projet coûte des sous et elle n’a pas su nous démontrer qu’on avait un problème de chats errants», fait valoir le maire Philippe Roy, qui avance que son administration est pro-animal alors qu’elle a adopté plusieurs mesures dont l’obligation pour les propriétaires de stériliser leurs chiens et chats.

Selon la Ville, d’août 2015 à l’hiver 2017, la Sécurité publique a effectué 10 appels à Contrôle animal Vaudreuil-Soulanges, qui s’occupe de la gestion animalière à VMR, pour des chats errants ou morts.

À l’époque où la responsabilité revenait à la Société protectrice des animaux de Montréal (SPCA), 154 chats errants de VMR ont été remis au refuge en deux ans en date de juin 2015.

Toutefois, la Ville estime que les statistiques de la SPCA étaient souvent imprécises.

Malgré le refus du conseil municipal, Barbara Lapointe désire continuer à faire pression à l’endroit de la Ville pour l’implantation d’un programme de stérilisation pour les chats sans propriétaire.

https://sansabrimonterois.wordpress.com/

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!