Gracieuseté Les nombreux espaces verts font de VMR un endroit agréable où vivre selon plusieurs Monterois.

Ville de Mont-Royal se classe parmi les trois meilleurs endroits où il fait bon vivre au Québec, selon le palmarès annuel du magazine financier torontois MoneySense.

Le revenu de ses résidents, l’accessibilité au transport et aux soins de santé sont les principaux facteurs permettant à VMR de faire bonne figure.

C’est la première fois en 14 ans que VMR apparaît dans ce classement qui mesure la qualité de vie de plus de 400 municipalités de partout au Canada.

Alors qu’elle occupe le troisième rang à l’échelle québécoise, la Cité-jardin est considérée au niveau national comme la huitième meilleure place où vivre au pays.

MoneySense prend en considération plusieurs critères pour établir son palmarès qui vont du taux d’emploi à la valeur des maisons en passant par la météo, le taux de criminalité et la taxation.

En plus de Mont-Royal, environ 200 autres municipalités canadiennes ont été ajoutées cette année à la liste de la revue.

Fonder une famille

La Ville peut aussi se targuer d’être un endroit idéal au pays pour élever ses enfants. Le magazine la classe au sixième rang dans cette catégorie, dont la première place revient à Saint-Bruno-de-Montarville, sur la Rive-Sud.

«On constate que la population est en croissance et qu’il y a de plus en plus de jeunes familles. Il y a aussi beaucoup d’investissements dans les écoles en matière de rénovations et d’agrandissement», expose le maire Philippe Roy qui se réjouit de ce palmarès.

Selon MoneySense, le pourcentage de foyers avec enfants à Mont-Royal est de 55%.

Pour élaborer ce classement, la revue évalue, entre autres, la population âgée de 14 ans et moins, le pourcentage d’élèves dans la population, le nombre de garderies et d’établissements scolaires par 1000 habitants et le coût moyen des frais de garde.

«On est une banlieue à l’intérieur de la ville.» -Farid Tannous.

Farid Tannous a été président de l’Association municipale de VMR pendant 27 ans.

Espaces verts

Aux yeux de résidents rencontrés aux abords du parc Connaught, la tranquillité, l’accès au transport en commun, la présence d’un cadre verdoyant, de pistes cyclables et la qualité des écoles sont les aspects qui font de Mont-Royal un endroit agréable où vivre.

«C’est une ville bien aménagée. On a beaucoup de parcs loin des rues et plusieurs activités pour les résidents comme des concerts», note Alicia Holderberg, Monteroise depuis une vingtaine d’années, qui se rend tous les soirs avec son mari John au parc Connaught pour se détendre.

Pour sa part, l’ancien président de l’Association municipale de VMR, Farid Tannoun, évoque la localisation comme point positif.

«Vous êtes à dix minutes du centre-ville et de l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau ainsi qu’à deux minutes des autoroutes 15 et 40. Si vous regardez l’île de Montréal, on est au centre», résume-t-il, en mentionnant du même coup la proximité avec les universités.

Mont-Royal est la seule ville liée de la métropole à s’être hissée dans le top 50 du classement parmi les quelque 400 municipalités canadiennes.

Top 10 au Canada

Ottawa (ON)

Saint-Augustin-de-Desmaures (QC)

Oak Bay (C.-B.)

North Saanich (C.-B.)

Weyburn (Sask)

Saint-Bruno-de-Montarville (QC)

St. Albert (Atlantique)

Ville Mont-Royal (QC)

Burlington (ON)

Lévis (QC)

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!