Gracieuseté Les travées d'approche du pont Cornwall, qui relie le chemin Canora au boulevard Graham, seront reconstruites au cours de l'automne.

Rendu à la fin de sa vie utile, le pont Cornwall, qui enjambe la voie ferrée à Ville de Mont-Royal, sera refait en partie au cours de l’automne.

Les travées d’approche, les deux extrémités de la structure, seront démolies annonce le propriétaire du viaduc, le Réseau de transport métropolitain (RTM).

Le tablier ne subira pas de travaux. Le RTM entreprendra toutefois la réfection de l’asphalte sur l’ensemble des voies.

L’échéancier du projet reste encore à déterminer alors qu’un appel d’offres est en cours pour l’embauche d’un entrepreneur. Selon les soumissions, le coût du chantier pourrait varier de 835 000$ à 1,2M$.

Restrictions


Le RTM parle de travaux d’appoint afin de maintenir la structure pour les prochaines années, en attendant le nouveau train électrique de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).

L’institution doit d’abord mettre la main sur la ligne Deux-Montagnes pour ensuite confirmer son plan, qui demeure inconnu, pour l’avenir du pont.

Depuis plusieurs années, il est question de reconstruire complètement le viaduc.

D’ici à la réalisation des travaux à l’automne, le RTM a ordonné une restriction limitant les surcharges afin d’éviter une dégradation prématurée de la structure.

Depuis la mi-juillet, les camions lourds doivent avoir une charge maximale de 13 à 28 tonnes selon leur nombre d’essieux.

Les autres doivent emprunter le boulevard Graham jusqu’au chemin Clyde, d’où ils pourront rejoindre la rue Jean-Talon Ouest.

«Circuler sur le pont est sécuritaire et sa fermeture n’est pas requise», assure la porte-parole de la RTM, Claudia Martin.

En prévision du chantier prévu dans quelques semaines, l’organisme de gouvernance qui remplace l’Agence de métropolitaine de transport (AMT) procède à l’installation d’un grillage de protection sous la structure.

Construit en 1918, le pont Cornwall n’en est pas ses premiers travaux de renforcement. En 2014, l’AMT avait refait les poutres.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!