Gracieuseté Le groupe instrumental Kleztory offrira son nouvel album Nigun en concert extérieur au parc Beaubien le 26 juillet.

À l’image de son répertoire, le groupe Kleztory forme une riche mosaïque de cultures et d’influences. Cinq acolytes d’origines diverses –Canada, Russie et Moldavie– partagent leur passion pour la musique juive de l’Europe de l’Est, d’hier à aujourd’hui.

Le groupe performera au parc Beaubien ce mois-ci dans le cadre d’un Concert Campbell gratuit. Pour Kleztory, il s’agit d’une occasion de présenter le matériel de son nouvel album paru en mars Nigun, qui signifie «mélodie» en hébreu.

«On a voulu faire un disque émotif. Les gens qui écoutent l’album sont bouleversés, touchés et ils passent par toute la gamme des émotions», raconte en entrevue Mélanie Bergeron, l’accordéoniste de la formation.

La musicienne souligne que le cinquième album rassemble aussi quelques pièces parfaites pour danser et faire la fête. «C’est une musique qui touche vraiment tout le monde. Qui peut être excessivement triste et émotive, mais super festive aussi», indique-t-elle.

Le quintette instrumental dévoile sur Nigun plusieurs compositions originales. Entre passé et modernité, Kleztory transporte l’héritage klezmer en le fusionnant à son style personnel et contemporain.

«C’est la musique klezmer, musique juive de l’Europe de l’Est, mais qui est vraiment passée par notre cœur, nos compositions et nos arrangements à nous. Une musique folk de racine avec des instruments acoustiques», explique Mélanie.

Sans frontières

À l’époque, les musiciens itinérants nommés klezmorins promenaient leurs rythmes partout, dans les fêtes et les mariages à travers les villes et les villages. Une mission que Kleztory perpétue toujours à sa façon.

Airat Ichmouratov (clarinettiste, compositeur et arrangeur), Elvira Misbakhova (violoniste), Mark Peetsma (contrebassiste), Mélanie Bergeron (accordéoniste) et Dany Nicolas (guitariste) foulent les planches ensemble ici et à l’international. Le groupe, fondé il y a plus de quinze ans, s’exporte tout spécialement en Europe, où ils voyagent à plusieurs reprises chaque année.

«Peu importe dans quel pays on joue, on a toujours l’impression que c’est une musique de chez nous. C’est une musique du monde qui est bienvenue partout», observe l’accordéoniste.

Après un été chargé au Québec, avec la série de Concerts Campbell notamment, la formation prépare un séjour dans l’Ouest canadien et en Ontario.

Kleztory sera en spectacle au parc Beaubien d’Outremont le mercredi 26 juillet, à 19h. Entrée libre.

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!