Patrick Sicotte | TC Media Le Dr Michel Chrétien voit maintenant son nom inscrit dans le Petit Larousse Illustré 2018.

Cinquante ans après avoir publié sa théorie qui a marqué le monde médical, l’Outremontais Michel Chrétien voit maintenant son nom inscrit dans le Petit Larousse Illustré 2018.

Professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, le Dr Chrétien s’est dit à la fois surpris et honoré par cette consécration dans le dictionnaire. Il rejoint son frère Jean, ancien premier ministre du Canada.

«Les artistes et les politiciens y sont très représentés alors que la science l’est moins. Ça fait plaisir de se voir reconnu avec d’autres congénères qui sont beaucoup plus célèbres que je peux l’être», commente le chercheur à l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) qui a eu la nouvelle de Larousse Canada il y a quelques semaines.

Prohormones
Sa théorie des prohormones, qu’il a promulguée en 1967, s’applique sur un grand nombre d’organes du corps humain.

«Ces protéines pouvaient avoir beaucoup plus d’activités que ce qu’on leur connaissait en les coupant», indique l’endocrinologue de 81 ans.

Deux décennies plus tard, le Dr Chrétien découvre «par pur accident» que ces prohormones sont coupées et activées par les enzymes.

«Le hasard a fait que cela a pris une expansion hors du commun par rapport à ce qu’on prévoyait dans le temps», raconte-t-il.

Ses recherches ont apporté un éclairage sur les causes de certaines maladies comme le diabète, l’obésité, le cancer, le cholestérol, les maladies cardiovasculaires et l’Alzheimer.

Plusieurs années avant, le chercheur avait découvert l’hormone du cerveau la plus connue, le bêta-endorphine. Il en explique sa fabrication et se rend compte que toutes les hormones du cerveau sont synthétisées de la même façon.

«On a démontré comment le cerveau fabriquait ses propres molécules et il y en a des milliards», précise le chercheur.

Reconnu du public
Selon Michel Chrétien, cette entrée dans le Larousse donne une visibilité intéressante à ses recherches.

«Tout ce qu’on fait en science, c’est souvent moins connu du public. En étant dans le dictionnaire, cela va peut-être d’une part attirer plus de monde à lire sur la théorie et d’autre part, cela va peut-être amener des jeunes à s’intéresser à la science», soutient celui qui habite Outremont depuis 1983.

Loin de vouloir prendre sa retraite, le Dr Chrétien continue de mener des recherches à l’IRCM sur la présence d’une mutation chez des familles québécoises les protégeant du cholestérol. Selon lui, ce gène pourrait aussi prémunir contre la malaria au Mali.

«Je suis rendu un peu plus clinicien que je l’étais. Je reviens à mes amours du début. La recherche nous prend pour toujours», affirme le professeur.

D’autres personnalités québécoises liées à l’UdeM sont aussi répertoriées dans le Larousse, dont le Frère Marie Victorin, l’astrophysicien Hubert Reeves, l’ex-premier ministre du Québec Pierre Marc Johnson et l’actuel PM de la province Philippe Couillard.

Sa défintion dans le Petit Larousse illustré 2018
«CHRETIEN (Michel) Shawinigan 1936, médecin et endocrinologue canadien, frère de J. Chrétien. Il explique, en 1967, le processus de fabrication de certaines hormones (théorie des prohormones), puis il codécouvre, en 1990, les enzymes qui les activent (appelées “convertases”), précisant ainsi sa première théorie.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!