TC Media – Patrick Sicotte Jean Duchesneau

Le Centre de l’auto Beaumont, tel que la clientèle l’a connu depuis 33 ans, n’est plus. Le garage de mécanique de Ville de Mont-royal est tombé sous le pic des démolisseurs la semaine dernière pour faire place au futur campus de l’Université de Montréal. Toujours passionné par son travail, le propriétaire, Jean Duchesneau, continue de rouler sa bosse, mais sur la rue Jean-Talon.

L’homme d’affaires est loin d’être attristé par la destruction de son ancien commerce. «Ce n’est que de la brique», répond-t-il sans détour.

Avant de plonger dans le monde automobile, M. Duchesneau a été policier pendant une dizaine d’années à Outremont. Il a suivi les traces de son frère Jacques, ancien chef de police de la Communauté urbaine de Montréal (aujourd’hui SPVM) et qui a été la tête de l’Unité anticollusion du ministère des Transports en 2010-2011.

Sans formation et expérience en mécanique, le père de trois enfants a quitté au début des années 1980 la police pour se lancer en affaires.

«Je connaissais quelqu’un qui était garagiste et qui voulait prendre de l’expansion. Je me suis alors associé avec lui et j’ai appris en parallèle», raconte le Monterois.

La mécanique ne l’intéressait pourtant pas. Il est plutôt animé par le service à la clientèle.

«En 40 ans, je n’ai jamais posé un pneu et je n’ai jamais fait une vidange d’huile. Ce que je dis toujours à la blague, ce que j’aime ce n’est pas les autos, c’est le monde» dit-il.

Implication

Ce désir de servir prend forme aussi à l’extérieur de son entreprise. Il est actif depuis 20 ans au sein de la paroisse Saint-Joseph de Mont-Royal et il s’est impliqué auprès du conseil d’administration d’Ambulance St-Jean.

M. Duchesneau est aussi président du conseil d’administration de la Société pour les enfants handicapés du Québec (SEHQ). L’organisme planifie des camps de vacances pour des jeunes lourdement handicapés. Une cause qui lui tient à cœur.

«Je le fais autant pour les enfants que pour les parents. Quand on amène un enfant dans un camp ou un centre de répit, il passe un beau moment et les parents peuvent souffler un peu», soutient-il.

Depuis 2006, l’homme d’affaires a participé à des expéditions au Macchu Picchu, au camp de base de l’Everest et au Kilimandjaro pour amasser des fonds au profit de la SEHQ.

L’an dernier, M. Duchesneau a été nommé Grand Monterois pour son implication bénévole et son engagement communautaire.

Nouveau départ

La disparation de son garage de l’avenue Beaumont ne marque pas la fin de sa carrière en mécanique.

M. Duchesneau opère maintenant un garage sous la bannière Monsieur Muffler sur la rue Jean-Talon Ouest, à VMR. Les installations de l’avenue Beaumont y ont progressivement été déménagées au cours des derniers mois.

«On a conservé les mêmes mécaniciens, la même équipe de direction et les clients nous ont suivis. Le cœur du commerce continue», explique celui qui n’envisage pas encore la retraite.

Le propriétaire de 63 ans a vendu avec plaisir son ancien garage et sa station-service à l’UdeM. Celle-ci aménagera sur ce terrain une passerelle piétonne menant au futur complexe des sciences.

«C’est un projet important pour Montréal, pour Ville de Mont-Royal et l’université. Ce n’est pas dans ma nature de mettre des bâtons dans les roues. Je veux faire partie de la solution et non du problème», fait valoir M. Duchesneau, qui souhaitait collaborer à ce développement.

Le bâtiment commercial voisin sera aussi démoli d’ici la fin de l’automne pour céder sa place à un édifice.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!