Un Monterois s’est fait voler pour 400 000$ d’objets de collection de toutes sortes chez lui. Daniel de Varennes offre maintenant une récompense de 50 000$ pour récupérer ce qu’il a cumulé au cours des 20 dernières années.

Dix-sept guitares vintage, de nombreux items de la Deuxième Guerre mondiale, des cartes de hockey, les premières éditions de Tintin, des vinyles des premières éditions des Beatles UK, le résident du chemin Bates s’est fait dérober plus d’une dizaine de boîtes qu’il entreposait dans une remise à l’intérieur d’un immeuble à condominiums.

«Ils ont vidé le locker au complet à part un case de guitare vide et un banc du Forum d’une grande valeur, qu’ils ont laissés là», raconte M. de Varennes, qui a porté plainte à la police.

Le méfait est survenu dans la nuit du 31 juillet au 1er août. D’autres de ses voisins ont aussi été victimes de vols dans leur pièce d’entreposage. Aucune trace d’effraction n’a été notée, mise à part les cadenas des casiers qui ont été coupés.

M. de Varennes tente encore de comprendre comment le ou les voleurs ont pu s’introduire dans la pièce. L’aire d’entreposage est située à l’intérieur d’une salle qui nécessite une puce pour y pénétrer. Toutefois, aucune caméra n’est encore installée dans l’immeuble, construit il y a un an.

Récompense
Grand collectionneur depuis son enfance, Daniel de Varennes a acheté tous ces objets au fil de voyages, sur le web et grâce à des contacts un peu partout dans le monde.

«Il y a des affaires là-dedans que je n’aurais jamais revendues et que j’aurais probablement laissé à mes enfants. Il y a des items qui vont bien au-delà de l’argent et qui ont une valeur historique inestimable», soutient le passionné d’histoire.

En offrant une récompense de 50 000$ à toute personne qui pourrait fournir de l’information permettant de récupérer ses collections, le citoyen de Ville de Mont-Royal souhaite aussi que les malfaiteurs donnent signe de vie.

«Si c’est ça que ça prend pour tout retrouver, je le fais n’importe quand. C’est d’offrir un montant assez important pour que les voleurs aient le goût de se dénoncer entre eux», explique M. de Varennes.

Enquête fermée
De son côté, le SPVM indique que l’enquête est pour le moment arrêtée en raison d’un manque de témoins et d’images captées par caméra. Toutefois, le corps policier assure que le dossier n’est pas pour autant fermé et demande l’aide de la population.

«Si des gens voient des articles dans des petites annonces et qui ont un lien avec ce vol, on les invite à nous en faire part pour qu’on puisse avoir de nouvelles informations et rouvrir l’enquête», mentionne le porte-parole, Jean-Pierre Brabant.

Un vol de cette ampleur est assez rare, confirme-t-il.

Tous peuvent communiquer directement avec Daniel de Varennes par Facebook ou à Info-crime au 514 393-1133. Pour voir en images plusieurs des objets dérobés: https://www.flickr.com/photos/157670437@N06/albums

Exemples d’objets volés

– Une collection de bandes dessinées de Tintin (les toutes premières éditions, dont plusieurs en noir et blanc)

– Une collection de cartes de hockey datant de 1910 à 1972

– Des cartes de recrue de Sydney Crosby

– Des vinyles de toutes les premières éditions des Beatles UK

– Plusieurs objets militaires datant de la Deuxième Guerre mondiale

– Environ 500 lettres qu’un soldat SS a écrites à sa mère

– Une machine à écrire ainsi que 200 lettres originales de la Cour martiale de la même époque

– Deux oeufs de dinosaure

– Des poteries du Pérou datant de 700 ans

– Une page du premier Superman

– Une balle de baseball signée Babe Ruth

– 17 vieilles guitares  électriques

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!