Un jardin de relaxation moderne destiné aux résidents de Ville de Mont-Royal a été aménagé au parc Daoust. Une palissade de saule séché, des végétaux et de nouveaux sentiers incitent à la détente.

Les installations sont situées à l’intersection du chemin Lucerne et de l’avenue Glengarry. «C’est proche de l’une des entrées de la ville. Nous voulions que le parc soit à son image», indique le maire, Philippe Roy.

Dix bancs en calcaire de Saint-Marc-des-Carrières ont également été installés dans le parc. Ce type de pierre grise à l’allure moderne est présent dans la région de Québec où elle compose plusieurs édifices tels que l’hôtel du Parlement et certaines sections du Château Frontenac.

«Il s’agissait de rendre cet espace vert plus accessible, visible et convivial vu la renaissance du secteur. La vision de cet espace vert était d’en faire un jardin zen, tranquille et éco-responsable au bénéfice des résidents du quartier», explique le porte-parole de la Ville, Alain Côté.

Autour, le secteur Plymouth-Lucerne se transforme peu à peu en un espace plus tourné vers le résidentiel alors que nouveaux condominiums ont été construits sur le chemin Manella et l’avenue Plymouth.

Le réaménagement s’insère dans la récente révision réglementaire en urbanisme de la Ville de Mont-Royal qui prévoyait entre autres mieux desservir le secteur Plymouth-Lucerne en parcs et équipements collectifs.

Le budget prévu pour réaliser le projet était de 114 000 $.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!