TC Media – Patrick Sicotte Les 12 candidats aux postes de conseillers à Ville de Mont-Royal ont fait face aux questions des citoyens à l'occasion d'une rencontre à l'hôtel de ville.

Transport en commun, sécurité, urbanisme et environnement, divers enjeux ont été abordés par les 12 candidats aux postes de conseillers municipaux à l’occasion d’une rencontre à laquelle les Monterois étaient invités à poser leurs questions.

Quelque 50 personnes ont assisté à cette soirée organisée par l’Association municipale de Mont-Royal, le 24 octobre, dans une grande salle de l’hôtel de ville.

À moins de deux semaines des élections, Joseph Daoura, Barbara Lapointe, Marc Debargis, Minh-Diem Le Thi, Claude Demers, Erin Kennedy, Frédéric Lévesque, John Miller, Sarah Morgan, Michelle Setlakwe, Jonathan Lang et Daniel Robert  ont pu mousser leur candidature. Tour à tour, ils ont présenté leurs parcours, engagements et réalisations avant de répondre aux questions écrites parmi les 15 reçues du public.

Chacun des candidats indépendants et du parti Action Mont-Royal (AMR) a eu droit de parole, mais aucun débat n’était permis ou même d’échanges avec les citoyens.

REM

Le projet de trains électriques de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) Infra a notamment fait surface durant la soirée. Un citoyen a questionné la conseillère sortante du district 3, Erin Kennedy, sur ce qu’elle entendait demander pour préserver la qualité de vie des Monterois.

«Nous sommes avec la Ville de Montréal pour une étude de bruit indépendante afin de voir si l’étude du CDPQ est vraiment représentative. C’est la prochaine étape», a mentionné Mme Kennedy, membre du parti d’AMR.

Zonage

Les candidats du district 6 ont pour leur part dû se prononcer sur la hauteur des immeubles à condos du carré Lucerne, dont les promoteurs ont obtenu il y a quelques années un changement de zonage pour construire davantage d’étages que ce qui est autorisé habituellement.

L’indépendant Jonathan Lang s’est fait demander quelle serait sa position quant à la hauteur des nouvelles constructions. Ce à quoi il a répondu qu’il souhaiterait une révision du règlement de zonage pour faire passer les édifices de 35 à 29 mètres.

De son côté, le conseiller sortant Daniel Robert d’Action Mont-Royal juge que l’opposition au projet concerne plutôt la crainte de voir une hausse du volume de la circulation et non le nombre d’étages.

«Ce n’est pas vrai M. Robert, c’est faux! Ce n’est pas ça le but de la pétition», s’est écriée l’auteure de la question, Ghislaine Pedneault, interrompant l’intervention du candidat.

Une étude que la Ville a eue en main avait conclu que l’arrivée de nouveaux résidents n’aurait aucun impact sur la circulation en raison de l’utilisation du transport en commun.

Des questions sur la sécurité autour du parc Connaught, la construction de «monsters houses» et le bruit sur le chemin Côte-de-Liesse ont aussi été adressées. Le projet du centre sportif n’a toutefois pas été abordé.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!