Chaque semaine, TC Media invite les candidats à la mairie d’Outremont aux élections municipales à exprimer leur point de vue sur différents enjeux locaux. Leur réponse est publiée telle quelle. Leur participation n’est pas obligatoire.

Quel est le plus grand défi pour l’arrondissement Outremont dans les quatre prochaines années?

 Alexandre Lussier – Indépendant

En tant que citoyen engagé, vice-président du Comité consultatif d’urbanisme et membre de l’ex-Comité d’accompagnement de la mairesse pour le site Outremont, je suis très impliqué dans le projet de construction d’un nouveau milieu de vie au nord d’Outremont, sur l’ancienne cour de triage.

Il y a lieu de s’inquiéter quant à :

  • l’intégration architecturale harmonieuse du nouveau quartier avec la trame urbaine existante d’Outremont
  • la mitigation de la circulation et
  • la conservation de l’offre de stationnement sur rue.

La Ville de Montréal s’est arrogé par règlement l’entière conception de ce projet d’envergure, ne laissant à Outremont qu’un rôle secondaire. La ville-centre avait omis d’y prévoir une école primaire et elle n’indique toujours pas la localisation des logements sociaux/communautaires promis (15%).  Les plans doivent évoluer pour promouvoir les concours d’architecture d’une part et répondre aux besoins criants des Outremontais tels:

  • Nouveaux locaux pour CPE;
  • Logements pour nos aînés;
  • Installations sportives (gymnases, piscine intérieure, skatepark, etc.);
  • Parc canin, jardins communautaires
  • Stationnement du CCI

Nous devons éviter les erreurs commises à Griffintown! En tant que maire d’Outremont, je tiendrai rigoureusement compte des besoins citoyens et je veillerai au développement durable et cohérent du quartier.

Ronal Moroz – Coalition Montréal

Le nouveau campus de l’Université de Montréal représente le plus important changement dans notre communauté.

Nous devons accueillir et nous adapter à ce projet.

Je propose le suivant:

  1. Des permis de stationnement pour les résidents locaux.
  2. Une nouvelle entrée pour la station de métro Outremont sur le côté est de Wiseman au nord de Manseau.
  3. Les navettes universitaires entreront et sortiront sur Bates, puis continueront vers le nord sur Darlington et vers le sud sur Wilderton, pour se rendre et en sortir de l’ancien campus.
  4. Wiseman sera une rue à sens unique vers le sud, de sorte que les bicyclettes puissent se raccorder aux voies cyclables du côté nord de Cote Ste. Catherine.
  5. Un feu sera placé à l’intersection de Wiseman et de Cote Ste. Catherine afin que les voitures devraient aller est et les vélos traverseront sur le côté ouest.

Après la sécurité et la sûreté de nos citoyens je propose le suivant:

  1. Investir dans notre propre machine de réparation de nids de poule.
  2. Moderniser nos feux de circulation.
  3. Choix de voter en ligne.
  4. Le côté est de Hutchison fera partie d’Outremont.
  5. Essai de wifi gratuit dans les parcs.

Marie Potvin – Équipe Denis Coderre

J’ai déjà fait mention, dans les journaux locaux, de plusieurs défis que nous aurons à relever ces prochaines années. Stimulée par l’arrivée d’une nouvelle population, j’aimerais revenir en particulier sur deux projets de développement, complémentaires et structurants, qui nous invitent à prendre le virage du XXIème siècle au cœur de l’île.

Le Campus MIL de l’Université de Montréal et le Réseau électrique métropolitain (REM) à la station Édouard-Montpetit sont des projets de grande envergure qui nécessiteront une intégration harmonieuse à la trame urbaine. La hausse de l’achalandage demandera une intervention rigoureuse afin de ne pas nuire à la qualité de vie des citoyens et d’être sécuritaire notamment pour nos familles et nos aînés. D’où l’importance de travailler de concert avec l’administration de la Ville de Montréal.

Un virage écologique rassembleur amènera un vent de renouveau pour Outremont, toujours soucieux de son histoire, de son identité et de la protection de son patrimoine. C’est pourquoi il faut maintenant prendre une part active à la gouvernance de Montréal, pour offrir à notre arrondissement une qualité de vie meilleure accompagnée d’une vision d’avenir. Bâtir un nouvel Outremont à l’image de ce que nous sommes et, aussi, de ce que nous aspirons à devenir!

Philipe Tomlinson -Projet Montréal

Nos parcs manquent d’amour, nos rues ne sont pas sécures, nos services communautaires souffrent d’un manque d’intérêt, le campus MIL se fait sans nous et notre gouvernance locale est la risée de Montréal.

Le maire sortant n’a rien fait pour Outremont : coupes budgétaires, enlèvement de revenus et centralisation à outrance ont été le mot d’ordre de l’équipe Coderre. Et ils veulent continuer le travail ! Il est temps de reprendre le contrôle. Projet Montréal à Outremont et Valérie Plante comme mairesse auront cette voix forte pour rétablir ce que nous avons perdu.

Nous sommes les seuls à avoir un programme clair et réalisable :

Gouvernance : 2e session du conseil dédiée aux questions des citoyens ; simplification de l’obtention de permis ; budget participatif ; nouveaux moyens de communication ; etc.

Environnement et durabilité : devenir sombre en carbone ; le compostage pour tous ; projets d’agriculture urbaine ; programme de transport actif ; du basket, du skate, du soccer pour nos jeunes ; plus de ruelles vertes ; etc.

Vie communautaire : plus de culture (parcs, ruelles, etc.) ; plan de développement pour nos commerces ; établir un dialogue avec nos voisins hassidiques ; mieux soutenir nos organismes communautaires ; etc.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!