TC Media - Frédéric Lacroix-Couture Pour le moment, il n'existerait aucun comité de surveillance de quartier, mais un panneau vert sur la rue Jean-Talon laisse croire qu'un tel service a déjà existé dans le passé.

La surveillance de quartier commence à se mettre en branle à Ville de Mont-Royal après une vague d’introductions par effraction en milieu résidentiel au cours du printemps et de l’été.

Le commandant du SPVM au poste de quartier (PDQ) 24, Danny Diotte, indique qu’une trentaine de citoyens se sont manifestés pour devenir les yeux de leur secteur afin de dénoncer des comportements suspects et ainsi prévenir des actes criminels.

«Ça a déjà commencé et ça va prendre de l’ampleur avec le bouche-à-oreille», mentionne-t-il.

Dans les dernières semaines, le PDQ a remis aux premiers Monterois impliqués une feuille sur laquelle il est expliqué le fonctionnement d’une surveillance de quartier. Leur rôle sera principalement d’observer le voisinage et d’alerter les policiers lors d’un agissement douteux.

M. Diotte précise que la PDQ joue un rôle de facilitateur dans ce dossier et que la présence d’un comité de surveillance dépend d’abord de l’implication citoyenne.

«Ce n’est pas un projet de la police. Notre rôle est d’assister la population pour rendre leur quartier plus sécuritaire et leur donner tout ce dont ils ont besoin pour le faire», soutient le commandant.

Les personnes intéressées à former un comité de surveillance de quartier peuvent communiquer avec l’agente sociocommunautaire, Nadine Corbeil, au 514 280-0424.

Poursuite à pied

Depuis l’automne, la situation est revenue à la normale. Peu de vols ont été rapportés au PDQ, assure M. Diotte.

Les policiers ont, début octobre, mis la main au collet d’un homme qui pourrait être lié à la vague d’introduction par effraction. Le commandant relate qu’il a été interpelé alors qu’il s’apprêtait «assurément» à commettre un vol. Son arrestation a été précédée d’une poursuite à pied sur environ trois kilomètres dans les rues de VMR.

«Un citoyen a aperçu sur son terrain un individu qui regardait par les fenêtres et a appelé au 911. Lorsque les policiers ont localisé le suspect, il est parti à courir», raconte M. Diotte.

Des citoyens en auto ont réussi à rattraper l’homme et à le maîtriser. Toutefois, il a tenté de frapper les bons samaritains avec un objet ressemblant à une barre à clous.

Pour le moment, l’individu a été accusé d’agression armée et d’entrave.

L’enquête se poursuit afin de voir si d’autres accusations pourraient être portées, dont d’introduction par effraction.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!