Gracieuseté Polytechnique Montréal a annoncé, le 30 novembre, que la chaire internationale sur le cycle de vie du CIRAIG sera reconduite notamment pour étudier l'utilisation efficace des ressources et de l'énergie.

Une chaire de recherche de Polytechnique Montréal, qui vise à amener les entreprises à réduire leur empreinte écologique, se voit confier un troisième mandat de cinq ans par le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG).  Les quelque 50 experts continueront de travailler avec neuf grandes organisations telles qu’Hydro-Québec, Michelin et Nestlé.

Mise en place en 2007, la chaire internationale du CIRAIG, associée à l’Université du Québec à Montréal, souhaite notamment répondre aux enjeux de décarbonisation des activités industrielles et de l’utilisation efficace des ressources et de l’énergie.

Les chercheurs veulent amener des changements durables par la pensée du cycle de vie. Cette approche consiste à diminuer les impacts environnementaux d’un produit à chacune des étapes de son existence, c’est-à-dire de l’extraction des ressources naturelles à sa fabrication en passant par la distribution, son utilisation et sa fin de vie, lorsqu’il est jeté aux poubelles ou au recyclage.

Dans les dernières années, la chaire du CIRAIG a analysé la valeur environnementale de différents produits et services.

«Quand on dit que l’hydroélectricité est verte et durable, c’est facile de le dire. Mais qui l’a démontré avec des études et des données? C’est le CIRIAIG. On a aussi fait des études importantes sur les ampoules électriques versus les fluo compacts», donne en exemple le professeur responsable de la chaire, Réjean Samson.

Les recherches de son équipe ont aussi permis à RONA de développer une gamme de produits écologiques, portant le nom RONA Éco.

Raffinement  

M. Samson souhaite poursuivre dans cette voie, mais raffiner l’efficacité du travail de son équipe pour réduire la marge d’erreur.

«On rentre dans des phases de modélisation plus poussées avec de nouveaux outils informatiques, comme l’intelligence artificielle. On va se connecter avec d’autres groupes de chercheurs. On veut avoir une réponse plus précise pour changer un produit ou une politique», explique le professeur.

Parmi les autres entreprises partenaires de la chaire, il y a  ArcelorMittal, LVMH, Optel, Solvay, Total et Umicore. Elles ont toutes bénéficié de l’expertise du CIRAIG à différents degrés au cours des dernières années. Aux yeux de M. Samson, le renouvellement des partenariats est la preuve que ces organisations adhèrent au principe du cycle de vie.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!