TC Media – Patrick Sicotte Le changement des habitudes de consommation de sa clientèle oblige Rollande Vachon à revoir les activités de son entreprise.

La tendance à l’achat en ligne pousse une commerçante de l’avenue Bernard à fermer les portes de sa boutique qui aurait fêté ses 20 ans à Outremont en 2018. La propriétaire de Moutarde Décor, Rollande Vachon, continuera toutefois d’offrir ses conseils de design intérieur dans un local voisin.

Entre Noël et Jour de l’an, la fermeture du magasin d’objets de décoration laissera un espace vacant de plus de 700 mètres carrés. La baisse d’achalandage depuis deux ans au profit du web et les coûts élevés rattachés à une boutique ayant pignon sur rue ont forcé Mme Vachon à se pencher sur l’avenir de son entreprise.

«Le commerce de détail doit faire un changement parce que les gens ne magasinent plus de la même façon», évoque l’Outremontaise.

Toutefois, pas question pour elle de créer une boutique en ligne.

«Parce que ça demande presque de partir une autre entreprise. Ça demande des entrepôts et toutes sortes d’arrangement. C’est aussi d’autres coûts. J’ai regardé tout ça et un moment donné je me suis dit « non, ça ne me tente pas »», raconte la femme d’affaires.

De Beaconsfield à Outremont

À 66 ans, elle affirme avoir plutôt envie de s’alléger les épaules et se concentrer sur ce qui marche, le service de design qui lui permet d’être créative et unique.

«Je me dis que j’ai tellement à faire avec le design et que je n’irais pas m’éparpiller», soutient-elle. Mme Vachon maintient ainsi son agence Moutarde Design, située de l’autre côté du mur de sa boutique, et conserve l’emploi des cinq personnes actuellement en poste.

Dès les débuts de Moutarde Décor dans un centre commercial de Beaconsfield, en mai 1993, les consultations en décoration intérieure étaient au cœur des activités de l’entreprise.

«J’avais acheté 100 rouleaux de tissu que j’avais placés sur tous les murs. On avait très peu d’objets parce que l’espace était vraiment pour les employés afin qu’ils puissent faire des rideaux et donner des conseils», se souvient celle qui s’est lancée en affaires après avoir travaillé dans le monde des magazines pour les sections mode, beauté et décor.

Cinq ans plus tard, l’entreprise s’est installée dans l’arrondissement. Lustres, lampes, miroirs, art de table, literie, accessoires pour les salles de bains et parfums maison ont entre autres garni la boutique.

Service important

Au fil des ans, l’équipe de Moutarde Design a (re)fait la décoration de plusieurs maisons et condominiums à Montréal ainsi que de résidences secondaires des Cantons-de-l’Est et des Laurentides.

Aux yeux de la propriétaire, ce type de service n’est pas à négliger. «Oui, il y a un coût relié à ça, mais ce qui est le plus cher en décoration, ce sont les erreurs. C’est ton environnement et c’est donc important d’être bien entouré. Quand j’ai un client qui vient me revoir 10 ans plus tard et me dit qu’il n’a rien changé parce qu’il adore sa maison, ça me nourrit», témoigne-t-elle.

Et le domaine de la rédaction l’emballe aussi toujours. Mme Vachon continuera de présenter son «bookzine» (entre un magazine et un livre), 1282 rue de la Maison, qui fait référence à l’adresse civique du commerce. Depuis son lancement il y a deux ans, six volumes ont été publiés dans lesquels la femme d’affaires parle des personnes et des décors qui l’inspirent.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!