Gracieuseté Le bruit en lien avec les futurs trains du REM et le financement du projet de centre sportif seront parmi les dossiers auxquels le député fédéral de Mont-Royal, Anthony Housefather, veut porter une attention.

Pour la troisième année de son mandat, le député fédéral de Mont-Royal, Anthony Housefather, poursuivra le travail amorcé depuis 2015. L’élu libéral souhaite obtenir de nouveau du financement pour les villes liées de sa circonscription et accompagner les citoyens dans leurs demandes auprès d’Ottawa.

«Je crois que le travail de député ne change pas. Tu as 110 000 personnes qui habitent ton comté et tu les aides sur des projets où ils ont un problème personnel avec le gouvernement fédéral. Tu œuvres aussi avec les groupes et les municipalités pour les questions de subvention», explique-t-il.

L’un des dossiers qui retiendront son attention en 2018 est le projet de centre sportif. Si Québec octroie une aide financière, M. Housefather est prêt à accompagner la Ville de Mont-Royal pour obtenir un soutien du fédéral.

Dans le cadre du défi des villes intelligentes du gouvernement Trudeau, M. Housefather a aussi l’intention d’encourager les municipalités de la circonscription à s’inscrire afin d’être parmi les gagnantes et recevoir de l’argent pour leurs idées innovantes.

«Les Villes sont invitées à faire des propositions technologiques qui vont permettre de  mieux servir leurs citoyens», mentionne le député.

Concernant le projet du Réseau électrique métropolitain, il veut travailler avec la municipalité et les citoyens pour que des ajustements soient apportés avant la construction afin d’atténuer le bruit des trains.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!