TC Media - Frédéric Lacroix-Couture Le responsable des transports au comité exécutif de la Ville de Montréal, Éric Alan Caldwell, assure que le raccordement de Cavendish fait partie des scénarios pour désenclaver le secteur de l'ancien hippodrome.

Si Projet Montréal s’est déjà montré défavorable au raccordement du boulevard Cavendish entre Côte-Saint-Luc et Saint-Laurent, sous l’administration Plante le projet n’est actuellement pas écarté. Le responsable des transports au comité exécutif de la Ville de Montréal, Éric Alan Caldwell, assure qu’il fait partie des options à l’étude pour faciliter l’accessibilité au site de l’ancien hippodrome.

«On regarde tous les scénarios de désenclavement. Il y a Cavendish vers le sud et vers le nord, un lien entre les deux ou un raccordement avec Royalmount ou Jean-Talon. On va y aller avec un scénario d’accès satisfaisant pour tout le monde», a-t-il affirmé en entrevue avec TC Media.

Il mentionne que les différentes options sont analysées en fonction du développement résidentiel de 5000 unités de logement souhaité par Montréal sur le terrain de Blue Bonnets. Présenté initialement en 2012, le projet prévoyait la jonction des deux sections de Cavendish, présentement séparées par les installations ferroviaires du Canadien National (CN).

L’administration de la mairesse Valérie Plante vise l’aménagement d’une artère qui laissera une place importante au transport actif et collectif.

«Nous ne sommes pas dans une façon de faire où on va construire une route et après on va décider ce qu’on va mettre dessus, si on va faire des pistes cyclables, des sentiers cyclables et des voies réservées. On veut tout concevoir ça d’emblée», soutient M. Caldwell.

Le moment où le scénario final sera statué n’a pas encore été déterminé.

Études

Depuis décembre, deux rencontres de travail ont déjà eu lieu entre les différents services de la Ville pour évaluer différentes propositions.

M. Caldwell assure que Montréal est aussi en lien constat avec le CN. Au cours des dernières années, les négociations avec la compagnie ferroviaire pour permettre le passage de la route sur le terrain de la gare de triage ont souvent achoppé.

Toutefois, sous l’administration Coderre, le CN s’est montré favorable au projet et a obtenu, en 2017, plus de 200 000$ du conseil d’agglomération pour mener une étude de faisabilité sur l’aménagement de nouvelles infrastructures ferroviaires.

Le responsable des transports au comité exécutif indique que les différentes études réalisées jusqu’à maintenant sur le projet de Cavendish doivent être mises à jour. Les résultats sont attendus bientôt.

Rappelons que le député provincial de Mont-Royal, le ministre Pierre Arcand, a affirmé vouloir rencontrer la mairesse Valérie Plante en début d’année pour la sensibiliser au projet de Cavendish.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!