TC Media - Archives L'augmentation du compte de taxes comprend le nouveau taux de la taxe relative aux services de l'arrondissement, annoncé en fin d'année 2017 dans le budget d'Outremont, par le maire Philipe Tomlinson.

Les contribuables d’Outremont sont parmi les plus touchés par les nouvelles hausses de taxes du dernier budget de la Ville de Montréal. Les propriétaires résidentiels verront en moyenne leur compte faire un bond de 4,5 % en 2018.

Pour une résidence moyenne d’Outremont, évaluée à 886 783 $, les citoyens devront ainsi débourser 314 $ supplémentaires. Pour les immeubles de six logements et plus, la hausse sera encore plus marquée, soit de 8,2 %.

Les augmentations de l’impôt foncier, de la taxe de l’eau ainsi que celle relative aux services de l’arrondissement entraînent cette progression, la troisième plus importante parmi les 19 arrondissements, après Rosemont-La-Petite-Patrie (5,6 %) et Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension (5,4 %).

Selon le maire d’Outremont, Philipe Tomlinson, l’évolution de la valeur foncière des immeubles de l’arrondissement, plus élevée qu’ailleurs dans la métropole, explique pourquoi la variation du compte de taxes dépasse la moyenne montréalaise (3,3 %).

«Je dirais que 95 % de l’augmentation est liée à la croissance du rôle d’évaluation», fait-il valoir.

Celui-ci donne la même explication pour les édifices non résidentiels qui vont en moyenne fluctuer de 6,3 % à Outremont, le bond le plus important à travers la ville.

Services

En réponse à ceux qui disent que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a brisé l’une de ses promesses en augmentant les taxes au-dessus de l’inflation, l’élu de Projet Montréal rétorque que le but est d’améliorer les services et que les citoyens comprennent ce principe.

«Pour offrir de meilleurs services, ça nous prend un peu plus d’argent. Quand tu parles à la majorité des gens, ils vont te dire, j’accepte une hausse de taxes si ça vient avec des services», mentionne M. Tomlinson.

Soutenant que les Outremontais paient plus que les autres depuis longtemps, il estime qu’il est temps que le quartier puisse obtenir les services en conséquence et espère donc prochainement une réforme du financement des arrondissements pour regarnir les coffres.

M. Tomlinson promet aussi de s’assurer que les places d’affaires de l’avenue Laurier Ouest puissent profiter de compensations financières pour les travaux de réfection réalisés à compter du printemps. Un programme d’aide est en préparation du côté de la ville-centre.

Hausses par catégorie d’immeubles

Résidence moyenne: 4,5 %

Maison unifamiliale moyenne (1,3 M$): 3,8 %

Condominiums:3,2 %

Multiplex (2 à 5 logements): 5,3 %

6 logements ou plus: 8,2 %

Non résidentiel: 6,3 %

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!