Gracieuseté La prochaine montagne russe en bois sera livré en avril à Naning, dans le sud de la Chine. L'attraction atteindra une hauteur de 33 mètres et une longueur de 970 mètres.

L’entreprise monteroise Martin & Vleminckx a fabriqué en 2009 la première montagne russe en bois en Chine. Près de dix ans plus tard, le constructeur du Monstre à La Ronde s’apprête à inaugurer son onzième manège de ce genre dans l’empire du Milieu, qui est devenu son principal marché.

La firme dont le siège social loge sur le boulevard Laird a pris part fin janvier à la mission économique québécoise en Chine, menée par le premier ministre Philippe Couillard.

Depuis 2004, Martin & Vleminckx développe grâce à son représentant chinois des liens d’affaires, ce qui lui a permis de se hisser comme un joueur important dans l’univers des parcs d’attractions.

«Nous avons la plus grande part du marché en Chine avec 11 manèges sur les 15 montagnes russes en bois en opération», mentionne le vice-président de la compagnie, Pierre Cloutier.

L’aventure dans ce pays asiatique a commencé au parc d’amusement Happy Valley de Shanghai avec la construction du Fireball, une structure de 32 mètres de haut, soit huit mètres de moins que le Monstre.

Les opportunités d’affaires ont ensuite déboulé et l’entreprise a conçu une série de manèges nommés Jungle Traiblazer dans différentes villes chinoises.

Le prochain sera livré en avril à Naning, dans le sud de la Chine. L’attraction atteindra une hauteur de 33 mètres et une longueur de 970 mètres.

Le Monterois Pierre Cloutier a joint Martin & Vleminckx en 2001. Il a participé au développement des affaires de l’entreprise de VMR en Chine.

Filiale

En prenant part au voyage commercial et culturel du gouvernement du Québec, l’entreprise fondée en 1984 par deux anciens opérateurs de manèges à Montréal, Ghislain Martin et Alain Vleminckx, souhaite décrocher de nouveaux contrats.

«C’était de marquer notre présence sur le marché chinois et de simplement voir s’il y a des projets dont nous n’étions pas au courant», explique M. Cloutier.

L’implantation de Martin & Vleminckx dans le paysage asiatique sera bientôt solidifiée avec l’incorporation d’une entreprise chinoise qui va s’assurer du service après-vente et la distribution de pièces. Cette filiale s’ajoutera à leur atelier de fabrication en Floride.

Selon M. Cloutier, les opportunités sont encore nombreuses dans cette région du monde alors que le marché américain est plutôt saturé pour les manèges en bois.

«Le développement des parcs d’amusement en Chine est quand même assez récent. Cela va avec l’essor de la classe moyenne chinoise qui veut avoir des activités pour du plaisir en famille», expose le Monterois.

Projets

En plus de fabriquer, Martin & Vleminckx installe et distribue de nombreux manèges en acier de différentes firmes un peu partout dans le monde.

La compagnie qui compte une dizaine d’employés à Ville de Mont-Royal a notamment érigé plusieurs attractions de la Ronde telles que le Boomerang, le Super Manège, le Goliath, le Splash et le Vampire.

Sans pouvoir détailler pour des raisons de confidentialité, M. Cloutier indique que l’entreprise planche actuellement sur quatre autres projets.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!