TC Media - Frédéric Lacroix-Couture Le parc canin d'Outremont existe depuis 20 ans.

Au lendemain de l’assemblée générale de l’Association du parc canin d’Outremont (APCO), une mobilisation pourrait prendre forme au cours des prochains mois. Les membres souhaitent conserver l’emplacement actuel du site qui est appelé à connaître un bouleversement dans une décennie.

Selon le nouveau président de l’APCO, Yvon Dufour, une majorité de membres ont la volonté de garder le parc où il est, après avoir vu les plans de la Ville de Montréal, présentés lors de la rencontre du 17 février. L’espace est actuellement situé entre le chemin Bates et l’avenue Rockland.

«Les gens se sont dit « pourquoi bouger? ». La philosophie de plusieurs personnes de l’association est qu’il n’y a pas de raison de déménager quelque chose qui fait son travail et qui en fait un beau parc», explique-t-il.

Les propriétaires de chiens seront aussi appelés à réfléchir sur d’autres terrains potentiels pouvant accueillir l’espace.

La ville-centre projette dans 10 ou 15 ans une reconstruction du viaduc Rockland sous forme de tunnel en plus l’aménagement de l’axe central du futur campus de l’Université de Montréal rejoignant le chemin Bates.

Ces changements entraîneront une reconfiguration des voies routières dans le secteur et rendra disponible des terrains pour du développement résidentiel, dont sur le site actuel du parc canin.

Nouvel espace vert
Montréal prévoit toutefois la création d’un nouvel espace vert entre le chemin Bates et la voie ferroviaire.

Le maire d’Outremont, Philipe Tomlinson, veut évaluer la possibilité de greffer le parc canin à ce futur site tout en analysant les options de délocalisation.

«Est-ce l’endroit idéal? Peut-être que oui, peut-être que non. Ce sera aux usagers et aux propriétaires de chiens de l’association de nous l’indiquer. Mais je pense que les besoins sont un peu grands pour penser dès maintenant que ce serait juste un parc canin», dit-il.

M. Tomlinson promet le maintien d’un espace dédié aux chiens dans l’arrondissement. Le maire souhaite par ailleurs se pencher sur une bonification des installations actuelles du parc.

Deuxième endroit
L’idée d’avoir un deuxième parc canin pour desservir les résidents du sud de l’arrondissement a aussi été soulevée par l’APCO.

«Des gens convoitent un flanc du mont Royal, du côté d’Outremont, de la même manière que les gens de Westmount ont accès au troisième sommet pour permettre à leurs chiens de courir. Ça pourrait faire partie des plans à moyen ou long terme», mentionne M. Dufour.

M. Tomlinson est ouvert à la possibilité d’un deuxième parc à chiens.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!