TC Media - Archives

Un enseignant du Collège Stanislas, à Outremont, a pu recouvrer sa liberté dans l’attente de son procès sous quatre chefs d’accusation d’accès et de possession de pornographie juvénile. Il est soumis à plusieurs conditions, dont celle de ne pas occuper d’emploi le mettant en contact avec des jeunes de moins de 16 ans.

Capture d’écran – Facebook

Denis Tiffou est professeur d’éducation physique de l’établissement scolaire du boulevard Dollard. L’homme de 50 ans n’a aucun antécédent judiciaire. Les faits reprochés remontent à la fin de 2017, début 2018.

Plusieurs membres de sa famille étaient présents lors de son enquête sur remise en liberté, le 2 mars. En imposant ses conditions, le juge Gilles Cadieux risque de compromettre l’emploi actuel de l’accusé. Tiffou a dû faire un dépôt de 1000$, s’engager à ne pas quitter le Québec et ne peut utiliser Internet.

Son avocat, Me Michaël Morena, a mentionné à sa sortie de l’audience que son client était «ébranlé».

Denis Tiffou sera de retour devant les tribunaux le 30 avril.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!