TC Media - Josie Desmarais Dans le cadre de la Semaine de la qualité et de l'innovation, une aide financière de 375 000 $ a été accordée pour la création d'un programme d'innovateurs en résidence au CHU Sainte-Justine.

Le CHU Sainte-Justine servira de tremplin pour implanter dans l’ensemble du réseau de santé québécois de nouvelles pratiques améliorant la qualité des soins. C’est du moins le souhait de plusieurs organisations qui ensemble mettent sur pied un programme d’innovateurs en résidence.

L’initiative vise à intégrer au centre hospitalier du Chemin de la Côte-Sainte-Catherine des jeunes entrepreneurs ou des étudiants en fin de doctorat qui veulent développer une idée pour améliorer le traitement de patients.

«L’innovateur en résidence va travailler avec une équipe, impliquant aussi l’enfant et la famille, pour amener ça un peu plus loin et dire en bout de ligne; ça marche à Sainte-Justine et maintenant on devrait l’intégrer partout dans le réseau au Québec», explique le scientifique en chef du Fonds de recherche du Québec (FRQ), Rémi Quirion.

La direction de l’hôpital a fait appel à ses services pour trouver une façon d’étendre des projets d’innovations.

«Souvent le problème qu’on a ici, et ce n’est pas unique au Québec, c’est qu’on essaie de belles choses et ça reste à un endroit, le reste de la province n’en bénéficie pas», soutient M. Quirion.

«Ce programme émane de besoins réels du terrain, soit de mieux soutenir, implanter et valoriser les innovations en santé», ajoute le président-directeur général du CHU Sainte-Justine, Dr Fabrice Brunet.

Appel d’offres

Grâce à une aide de Québec de 375 000 $ sur trois ans, récemment annoncée, le projet d’innovateur en résidence peut commencer à se mettre en branle.

Le déploiement sera assuré par Hacking Health, un organisme à but non lucratif ayant pour mission de favoriser la création de solutions innovantes en santé, et par Prompt, un consortium de recherche industriel du domaine numérique.

En plus du CHU Sainte-Justine et du FRQ, HEC Montréal s’impliquera aussi auprès des cliniciens pour les aider à développer leur plan d’affaires et mesurer l’impact de leur projet sur le réseau de la santé.

Prochainement, un appel d’offres sera lancé auprès de la communauté québécoise de chercheurs pour trouver les trois ou quatre premiers participants. Ceux-ci auront ensuite un délai de 8 à 12 mois pour démontrer l’efficacité de leur projet.

Le programme d’innovateurs en résidence est pour le moment un projet-pilote, mais M. Quirion espère que l’initiative sera couronnée de succès pour être implantée dans plusieurs autres hôpitaux du Québec.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!