Nous avons tous en mémoire un film qui nous a marqué.  Que ce soit à cause du moment où on l’a vu, les personnes qui nous accompagnaient, les effets spéciaux ou tout simplement la trame qui a touché une corde sensible. C’est ainsi à partir de coups de cœur que Roland Smith a décidé de monter la programmation de la véritable fête du cinéma Les films de notre vie.

Après le succès des Films de ma vie, qui a attiré l’été dernier des milliers de cinéphiles au Théâtre Outremont, voilà que le programmateur réitère l’expérience en août cette année, mais cette fois en demandant à une vingtaine de personnalités connues du monde des communications de choisir le film qu’ils ont le plus aimé.

Des grands classiques aux plus méconnus, M. Smith a voulu donner une nouvelle chance à ces films d’être vus par un nouveau public.

«Ce sont des films populaires aux grandes valeurs artistiques, des pépites d’or, des trésors du septième art invisibles depuis trop longtemps, des perles rares, des chefs-d’œuvre d’auteurs incontournables… donc un gage de qualité», affirme-t-il.

Mouffe, Bill Brownstein, Pierre Karl Péladeau, Georges Privet, Odile Tremblay ainsi que les cinéastes Marc-André Forcier, Jean-Claude Lord et Rock Demers, qui est aussi le porte-parole de l’événement, se sont prêtés au jeu.

Le producteur des Contes pour tous a d’ailleurs été tout de suite emballé par le projet.

«Il m’a rappelé que des ‘’vieux films’’, ça n’existe pas, pas plus que n’existent de vieux romans, de la vieille musique, des vieux tableaux, des vieilles sculptures, explique M. Demers. Il y a les films que le temps n’affecte pas et ceux qui disparaissent quels qu’aient été leur accueil à leur sortie, leur budget de production et leur pays d’origine.»

Son choix s’est arrêté sur Bonnie & Clyde d’Arthur Penn.

Sélection

Ceux qui ont participé à la sélection seront présents pour expliquer leur choix.  Ceux dont les activités les empêchent de se déplacer seront tout de même de la partie, par vidéo.

Gilbert Sicotte a proposé Apocalypse Now et Denis Bouchard, The Godfather, deux films avec Marlon Brando. «Même s’ils ont été largement diffusés en VHS et DVD, revoir ces classiques au cinéma, ça change tout. Ils avaient été créés pour être vus sur grand écran», explique M. Smith, ajoutant que la majorité des films seront des copies restaurées.

Denise Bombardier présentera l’histoire d’amour qui a marqué toute une génération Autant en emporte le vent de Victor Fleming, Yves Jacques Les lumières de la ville de Charlie Chaplin alors que Franco Nuovo a choisi le thriller de Jack Nicholson The Shinning.

Roland Smith, qui œuvre dans ce domaine depuis plus d’un demi-siècle, a lui-même choisi 18 films pour compléter la programmation, se faisant plaisir au passage.

«Les demoiselles de Rochefort est un film extraordinaire. Il met en vedette Catherine Deneuve et sa défunte sœur, Françoise Dorléac. À leurs côtés il y a George Chakiris, qui venait tout juste de tourner dans West Side Story et Gene Kelly», mentionne-t-il, ajoutant que West Side Story, le choix de Jean-Claude Lord, sera aussi présenté.

Dans les multiples choix de Roland Smith il y a également American Graffiti de George Lucas, Il était une fois dans l’est d’André Brassard, Pulp Fiction de Quentin Tarantino et Le Parrain 2 de Francis Ford Coppola.

Le programmateur n’a qu’un souhait : qu’il ne fasse pas trop beau pour que les cinéphiles soient aussi nombreux que l’an dernier !

Du 2 août au 2 septembre, du mardi au dimanche. Théâtre Outremont (1248, avenue Bernard).

Découvrez la programmation

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!