L'Express d'Outremont/Mont-Royal – Frédéric Lacroix-Couture Un marquage au sol sera réalisé pour tracer la piste cyclable bidirectionnelle temporaire, dont la durée de vie sera d'environ 18 mois.

Les cyclistes empruntant l’avenue Vincent-D’Indy pour rejoindre le chemin de la Côte-Sainte-Catherine ou le boulevard Édouard-Montpetit devront dévier par l’avenue Willowdale dès le 28 août, et ce, pendant plus d’un an afin d’éviter les travaux de construction de l’édicule du Réseau express métropolitain (REM).

Le nouveau trajet longeant Willowdale, de Vincent-D’Indy à Stirling, majoritairement dans Notre-Dame-de-Grâce-Côte-des-Neiges (NDGCN), se veut plus court. En direction ouest,  la distance sera de 510 m au lieu du 550 m actuel. Vers l’est, la piste temporaire fera 490 m, soit 30 mètres de moins que celle existante.

Depuis quelques semaines, les alentours de la station de métro Édouard-Montpetit ont pris des allures de chantier pour l’implantation du REM.

«Il y a beaucoup de camions qui vont entrer et sortir. On voulait donc éviter ce passage. Et aussi parce qu’historiquement il y a toujours eu un problème avec cette piste cyclable qui passe devant l’école Saint-Germain-d’Outremont», soutient le maire Philipe Tomlinson, expliquant que plusieurs cyclistes descendent la côte Vincent-D’Indy vers Côte-Sainte-Catherine sans jamais respecter le feu pour les vélos.

La réflexion autour de ce trajet temporaire a été faite conjointement avec la Ville de Montréal, les arrondissements d’Outremont et de NDGCN ainsi que la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) Infra, promoteur du REM. Dès que la nouvelle piste sera accessible, la CDPQ Infra effacera la piste actuelle sur Vincent-D’Indy, entre Willowdale et Édouard-Montpetit, en plus de l’axe traversant Edouard-Montpetit entre Stirling et Vincent-D’Indy.

Impacts  

L’aménagement des nouvelles voies cyclables quatre saisons entraînera toutefois quelques modifications sur l’avenue Willowdale, dont les coûts doivent être assumés par la CDPQ Infra. En plus du retrait d’une saillie de trottoir à l’intersection Vincent-D’Indy, une quarantaine de cases de stationnement seront enlevés du côté nord où passera la piste bidirectionnelle.

M. Tomlinson explique que cette partie de la rue a été privilégiée puisqu’il comptait moins de places que sur le côté sud. Au total, entre Vincent-D’Indy et Canterbury, il restera 127 cases de stationnement, dont 89 sont attitrées par vignette.

Le maire d’Outremont assure que la firme G4S sera appelée à mieux faire appliquer la limite de temps pour se garer. «On va demander un renforcement pour venir voir si le deux heures sont vraiment respectées et s’il ne l’est pas, on commence à donner des billets [d’infraction]», indique-t-il.

Si les résidents du quartier ont du mal à se stationner, d’autres zones de vignettes pourraient être ouvertes.

La traverse piétonne du côté nord sur Vincent-D’Indy disparaîtra aussi afin d’obliger les passants à prendre l’autre passage au sud qui deviendrait plus sécuritaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!