Gracieuseté L'entreprise Algo-Reetma vise à initier les enfants à la programmation tout en leur inculquant des valeurs sociales.

Après quelques années à enseigner la programmation comme bénévole au primaire, une Monteroise a décidé de lancer son entreprise offrant des ateliers informatiques aux jeunes. Si ce type d’activité existe déjà, Kim-Anh Tran veut se démarquer avec des activités de codage qui transmettent certaines valeurs sociales.

Son emploi de consultante en technologie lui a fait voir parfois une certaine absence d’humanité.

«J’ai remarqué qu’au travail il y a beaucoup de monde qui est très fort en programmation, mais qui manque d’un aspect un peu humain et d’empathie. Donc, je me disais pourquoi pas montrer aux enfants un esprit qui va les amener à travailler dans un mode collaboratif plutôt qu’en compétition», explique cette mère de trois enfants.

À travers les services d’Algo+Reetma, Mme Tran souhaite intégrer un volet pédagogie pour que les jeunes participants considèrent la technologie comme un outil pouvant améliorer la société.

«C’est de coder avec une conscience. Il y a plein de cours où tu codes ton propre jeu. Oui, c’est bien le fun, mais à la fin qu’est-ce que tu as appris d’autres comme valeur?, s’interroge l’ingénieure. Je n’aime pas ça avoir des cours de programmation où personne ne se parle parce que tout le monde est concentré à faire leur projet.»

Kim-Anh Tran a fondé l’entreprise Algo-Reetma qui vise à initier les enfants à la programmation tout en leur inculquant des valeurs sociales.

Formation

Depuis 2015, elle enseigne la programmation dans des classes de l’école Saint-Clément-Est. En septembre, Algo+Reetma proposera une première série de cours à la bibliothèque de Ville de Mont-Royal. Cette formation qui s’intitule «Apprendre à programmer, programmer pour apprendre», s’étendra sur 10 semaines et réunira les mathématiques, la lecture ainsi que la résolution de problèmes.

«Il y a une portion non informatique où l’on parle de soi, des personnages historiques de l’informatique, des notions ou de comment utiliser le clavier», précise Mme Tran.  Elle abordera aussi l’impact environnemental des déchets informatiques et les sensibiliser à la consommation électronique.

Les apprentis informaticiens développeront des jeux en faisant notamment appel à des contes. «Je ne veux pas que la technologie éloigne les enfants de la littérature. Il y aura beaucoup de thèmes comme les pirates. Je voudrais aussi revisiter des classiques à travers la programmation tels que Les trois petits cochons», dit Mme Tran, ajoutant que les participants apprendront à travailler ensemble, en plus de connaître leurs forces et faiblesses.

Les cours s’adressent aux filles et garçons âgés de 6 à 11 ans de niveau débutant. Chacun pourra avancer à son rythme. Le 29 septembre, Algo+Reetma offrira aussi un atelier parents-enfants sur la programmation à la bibliothèque de VMR dans le cadre des Journées de la culture.

Projets

À travers son implication bénévole à l’école primaire, Kim-Anh Tran a noté que les exercices de codage informatique avaient des répercussions positives sur les élèves. Les enseignants lui ont témoigné que les ateliers favorisaient encore mieux l’apprentissage de notions.

«Les enfants ont parfois peur de faire une erreur, mais en programmation la philosophie est essais-erreurs. Tu voyais que les enfants avaient de plus en plus confiance en eux et prenaient des risques sur l’ordinateur», décrit Mme Tran.

À long terme, si la première formation de 10 semaines fonctionne bien, l’entrepreneure voudrait ajouter d’autres niveaux et langages de programmation. Elle aimerait aussi élargir son audience et créer des ateliers uniquement pour les grands-parents ou les mères, par exemple.

«Apprendre à programmer, programmer pour apprendre» à partir du 19 septembre, à la bibliothèque Réginald-J.-P.Dawson (1967, boulevard Graham). Inscription sur le site web de la Ville de Mont-Royal dès le 4 septembre. Places limitées.

Pour plus d’infos

algoreetma.com

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!