La bibliothèque Reginald-J.-P.-Dawson a – enfin ! – rouvert ses portes ce lundi matin en retrouvant du même coup ses heures d’ouverture régulières. « Passez nous voir au 1967, boulevard Graham » invite l’équipe de Denis Chouinard.

Les Monterois piaffaient d’impatience. Pas seulement pour profiter des nombreux services de la bibliothèque que les travaux avaient pénalisés, mais aussi pour découvrir ce nouvel écrin que l’on pressentait, que l’on devinait au fur et à mesure que l’outillage lourd faisait place aux installations d’accueil, aux finitions, au mobilier neuf. Depuis quelques jours, le lieu intérieur était devenu sa propre vitrine.

Et ça valait le coup d’attendre. Pierre Morency, l’architecte, a rendu un travail admirable d’efficacité et de sobriété en termes de luminosité, d’espace, de volume, d’écho, de fonctionnalité.

Son bâtiment est beau et simple, au point de paraître visuellement plus grand de l’intérieur que de l’extérieur. Rien de tape à l’oeil, rien d’agoraphobe, et un regard ouvert sur la ville dans la quiétude d’un salon de lecture. Vraiment, chapeau ! Et même, chapeau bas…

L’inauguration officielle se fera lorsque les agendas des représentants politiques qui ont subventionné le projet, s’accorderont. Dans l’immédiat, même si vous n’êtes qu’un lecteur occasionnel, la nouvelle bibliothèque Reginald-J.-P.-Dawson vous ouvre les bras, et attend votre visite.

Renseignements : 514 734-2967

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus