Frédéric Faddoul La mairesse d'Outremont Marie Cinq-Mars et le député fédéral et chef de l'opposition Thomas Mulcair ont donnée le coup d'envoi de la soirée en goûtant à la soupe d'huîtres.
« On a accueilli plus de trois cents personnes, la salle du Centre communautaire intergénérationnel était quasi pleine », affirme Francine Unterberg, présidente du Comité de Jumelage d’Outremont qui organisait le traditionnel souper d’huîtres vendredi soir.

Traditionnel aussi, l’engouement des Outremontais pour cet événement gustatif, social, relationnel et surtout sympathique. L’Express d’Outremont est fier d’en être le partenaire.

« De toute façon, on n’aurait pas pu en accueillir plus de 320, la salle a ses limites de sécurité », souligne Francine Unterberg. Sans toutefois préjuger des résultats financiers de cet événement bénéfice, la présidente pense atteindre les mêmes chiffres que l’an passé soit aux alentours de 8000$ pour les huîtres contre 10 000$ pour les homards. Il est vrai que « l’événement du printemps accueille plus de monde, mais génère aussi des coûts plus importants ».

Lors du souper d’huîtres, une oeuvre lithographique encadrée d’André Bergeron représentant un paysage automnal a été adjugée pour 450$ au député Raymond Bachand lors d’un encan silencieux.

Une trentaine de bénévoles et deux douzaines de jeunes ont aidé le comité de jumelage à bien accueillir ses hôtes. Ces bénévoles viennent de tous les coins et de tous les âges d’Outremont. « Nombre d’entre eux sont déjà membres des organismes avec lesquels nous travaillons. Ce sont des amis du Jumelage. On se donne un coup de main d’une association à l’autre. Tous nos jeunes sont payés, soit un pécule soit au pourboire. Notre comité de jumelage aide les jeunes; on ne va pas les exploiter, voyons donc », insiste Francine en souriant.

Effectivement, le comité de jumelage soutient les projets des jeunes sous la forme de bourses, qu’il s’agisse d’un voyage de compétition pour des sportifs de niveau, des études à l’étranger, des projets dans la communauté, etc. « Grâce à nous activités bénéfice, nous pouvons attribuer ainsi une vingtaine de bourses par an », précise la présidente du Comité de jumelage.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus