Près de 400 personnes se jointes à la famille de Kate McGarrigle mercredi pour inaugurer la place qui désormais portera son nom sur la rue Laurier près de Querbes où elle habitait. Hommages émus, témoignages de sympathie, musiques et chants et, surtout, une grande simplicité, teintée parfois d’humour, à l’image de la poétesse et musicienne, auront émaillé sous un soleil radieux un moment fort convivial.

L’association des commerçants Laurier Ouest et l’arrondissement d’Outremont avaient piétonnisé l’avenue Laurier entre Querbes et Durocher pour y dresser un grand chapiteau circulaire pour abriter le verre de l’amitié qui suivait la cérémonie, un panneau de photos de l’artiste en famille, et un comptoir de vente de disques et photos au profit de la Fondation Kate-McGarrigle contre le Sarcome.

La dénomination de cette place, réaménagée en profondeur par l’arrondissement, était aussi l’occasion d’inaugurer une sculpture de Robert Wilson, intitulée Kate & Nora, des prénoms de l’artiste et son double imaginaire d’enfant. À l’image d’une double chaise dont pourront profiter les promeneurs, cette sculpture immaculée est elle-même inspirée d’un fauteuil de type conversation ou confident, et invite à cela, en plus des bancs publics qui cernent l’endroit. C’est Rufus Wainwright qui a offert cette œuvre d’art à la Ville de Montréal au nom de sa famille afin de commémorer la mémoire de sa mère Kate.

Toute une semaine d’hommages

D’autres manifestations culturelles se déroulent cette semaine à Outremont pour poursuivre cet hommage à Kate McGarrigle. Rappelons entre autres l’exposition de photos de Gail Kenney On en a fait du chemin qui relate les débuts de Kate McGarrigle, jusqu’au 8 septembre dans plusieurs vitrines de l’avenue Laurier.

Ce jeudi 8 août à 18h et 21h30 au Théâtre Outremont, Pierre Lapointe, Robert Charlebois, Michel Rivard, Marie Michèle Desrosiers et Fanny Bloom accompagneront Rufus et Martha Wainwright ainsi que Jane et Anna McGarrigle, les sœurs de Kate, pour un double concert bénéfice au titre évocateur, Cheminant vers ma ville au profit du Fonds Kate McGarrigle, administré par le Centre universitaire de santé McGill (CUSM). pour vaincre le sarcome, une forme de cancer qui a fauché l’artiste outremontaise.

C’est dans ce même Théâtre Outremont que Sing Me the Songs that Say I Love You, un film documentaire de Lian Lunson sur Kate McGarrigle a été projeté mercredi soir.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!