La campagne électorale a atteint sa vitesse de croisière à la fin de la semaine passée. Le débat des – quatre – chefs a toutefois secoué les états-majors de chaque candidat qui feront feu de tout bois dans la ligne droite qui s’annonce pour les treize derniers jours.

Il faut encore rencontrer du monde, séduire un peu sans doute, à défaut de convaincre, prendre le temps d’échanger et d’écouter les doléances. «De la déception et beaucoup d’espoirs», analysent les candidats à propos de leur porte à porte.

Option Nationale

L’équipe d’Option Nationale (ON) du comté d’Outremont a organisé une rencontre publique mardi soir au Taza Flores, sur l’avenue du Parc afin de permettre aux électeurs de discuter avec son candidat Luc Séguin, le tout dans une ambiance festive au coeur d’Outremont.

«L’équipe et moi sommes enthousiastes à l’idée de rencontrer les électeurs de la circonscription. Le vent de fraîcheur qui accompagne le développement d’Option Nationale est très stimulant. Nous avons hâte de le partager avec les gens d’Outremont», avait d’ailleurs déclaré Luc Séguin.

Puisqu’il n’a pas réussi à se faire inviter sur le plateau du débat, son chef Jean-Martin Aussant a toutefois participé à un débat virtuel via les médias sociaux. On sait depuis Obama que les élections se jouent aussi ici…

Parti Libéral du Québec

Candidat libéral pour la circonscription de Mont-Royal, Pierre Arcand participait mardi soir à une soirée citoyenne dans la salle Schofield de l’hôtel de ville de Mont-Royal. Le candidat Arcand a vu grand pour accueillir et rencontrer supporteurs, militants et électeurs lors de cette soirée où les citoyens auront eu l’occasion d’échanger avec lui.

Parti Québécois

Roxanne Gendron fut la seule candidate en lice à se présenter au dépanneur la Tabagie d’Outremont au 1301 Bernard à l’invitation de l’AQDA-ACDA.

L’association canadienne et québécoise des dépanneurs fait une tournée électorale au Québec pour faire état des progrès et défis à venir concernant la lutte à la contrebande de tabac, et ainsi interpeller candidats et partis sur la nécessité de s’attaquer à cette problématique.

«Se sachant usé, affaibli par la culture de corruption inhérente à la pratique du pouvoir libéral, la seule issue du PLQ est à la fois de diviser le vote PQ soit vers Québec Solidaire, soit vers la CAQ», affirme sur son site la candidate Gendron qui ajoute que si Charest était battu à Sherbrooke, Bachand deviendrait l’homme fort du PLQ, voire le prochain Premier ministre en cas de victoire. Un scénario qu’elle refuse d’envisager.

L’équipe PQ rappelle ses cafés politiques tous les mardis à 17h30 au Tabasco Bar (angle Lacombe et Gatineau) et jeudis à 17h30 à la Place Marcelle-Ferron (angle Bernard et de l’Épée), chaque semaine jusqu’au jour du scrutin.

Coalition Avenir Québec

La Coalition Avenir Québec a inauguré son quartier général au 9825 l’Acadie, à l’angle de la rue Sauvé, dans le nord de Montréal le 15 août dernier. Chaque candidat des circonscriptions du nord de Montréal a pu rencontrer les militants du nouveau parti.

Plus d’une centaine de supporters ont tenu à assister à l’événement auquel participaient chacun des candidats. Un seul lieu pour coordonner les équipes de militants sur ces huit comtés représente pour la CAQ une réelle économie de moyens. Les bureaux du second étage de l’édifice débordaient alors que certains partisans devaient se tenir dans le corridor.

Stefan Stanczykowski, candidat dans Mont-Royal, et son collègue dans Outremont, Claude Michaud, partageront ce local avec Abel-Claude Arslanian (Acadie), Marie-Josée Godbout (Laurier-Dorion), Sophie Leroux (D’Arcy-McGee), Walid Hadid (Viau), George Manolikakis (Saint-Laurent), et Carla El-Ghandour (Crémazie). Chacun d’entre eux a par ailleurs pris la parole pour dire quelques mots aux convives et ainsi animer les troupes.

«Notre équipe de candidats du secteur nord de l’île se veut à l’image de la Coalition Avenir Québec, soit un mélange de jeunesse et d’expérience avec des compétences diverses et complémentaires. Ces cinq candidats et trois candidates veulent participer à la relance du Québec qui commence par un grand ménage pour éliminer la corruption et le gaspillage», affirme le parti de François Legault.

Dans le but d’entendre les doléances des citoyens, Stefan Stanczykowski a assisté au récent conseil municipal de Mont-Royal lundi soir.

Québec Solidaire

Cette semaine, Marc-André Beauchamp, le candidat de Québec Solidaire dans Mont-Royal, n’a pas chômé. Il est allé à la rencontre des gens au centre d’achats Plaza Côte-des-Neiges le dimanche 13; il a officialisé sa candidature auprès de la directrice de scrutin le samedi 18.

Il a également participé au défilé de la Fierté le dimanche 19, marchant avec des milliers de personnes pour dénoncer les injustices causées par l’homophobie et la transphobie.

En soirée, il a participé à une émission de radio web sur la thématique de la culture (podcast sur le http://choq.fm/sansthemenicactus.html).

Il poursuit son porte-à-porte tous les soirs tout en restant actif sur sa page web (http://www.quebecsolidaire.net/equipe/marc-andre-beauchamp-2/) et sur Facebook.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus