Son atelier est ouvert depuis quatre mois seulement. Pourquoi l’Atelier ? Parce que le bois sur le sol et certains murs, mais aussi tout le système modulaire de présentation des articles, un concept pensé par le designer Christian Bélanger en fond un lieu souple, léger, changeant et riche de variétés dans les items proposés.

Le concept des modules permet de s’adapter sans cesse aux saisons, aux items disponibles. C’est comme un Lego, on peut transformer tout le magasin en un rien de temps.»

De la chaussure, oui. Mais pas seulement. Des accessoires aussi, des foulards et des écharpes, des colliers et bracelets, des manteaux; bref, quand on change de chaussures, il ne s’agit pas seulement d’habiller les pieds.

«Bien qu’il y ait encore quelques chaussures pour hommes en solde, tout est pour la femme», affirme Katia dont c’est la première boutique, mais pas le premier commerce. Après 17 ans dans la restauration, elle a voulu changer de monde, «par goût personnel et par passion pour la mode.» D’autant plus qu’un bébé s’annonce pour les fêtes…

«J’importe mes propres lignes, d’Espagne, (Lola Cruz, 67), du Brésil (Luiza Barcellos, Colcci) et de Californie (Sam Edelman, SuperTrash, Rose Gold)». Avec ces marques qui dépassent la réputation italienne, Katia propose des articles selon «un rapport qualité prix haut de gamme. Ce sont des lignes de chaussures importées, et il y en a pour toutes les bourses de 150$ à 350$ maximum», assure Katia.

L’Atelier, 122, Laurier Ouest 514 419-6770

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus