Le restaurant Les Enfants terribles a offert un brunch de Pâques mercredi dernier à deux classes d’adaptation de l’école Lajoie. Chacun est reparti repus, enthousiaste, un coco de Pâques sous le bras.

Propriétaire des Enfants terribles sur l’avenue Bernard, Francine Brûlé était très heureuse de nous parler de ce qui semble devenir une tradition entre l’école primaire Lajoie et son restaurant.

« Nous avons fait un tout premier brunch pour Noël. Isabelle Cohen, enseignante à l’école Lajoie, m’avait approché pour faire un déjeuner de Noël à l’école. Et j’ai dit oui, mais… pourquoi ne pas venir directement au restaurant. L’idée a plu aux enfants, on a tous aimé ça et nous avons renouvelé l’activité pour Pâques. Et on devrait se revoir à l’Halloween où on va décorer la salle du restaurant sans doute avec certains de leurs dessins… »

Deux classes, soit 18 enfants et 4 adultes, sont venus déguster l’omelette, le bacon, les saucisses, les chocolatines, les croissants et les fruits frais préparés par l’équipe des Enfants terribles. « On a tout le temps de bien les recevoir dès 9h puisque nous ouvrons seulement à 11h30. »

« Certains enfants n’aiment pas tout, mais les enseignantes les avaient bien préparé puisque je les ai entendu dire à quelques uns  »tu m’avais promis que tu goûterais un peu de tout », et ça a marché. » Pour Isabelle Cohen, « cette activité est importante pour ces enfants en classe d’adaptation. Ils sortent du site très protégé de l’école, traversent le quartier, rencontrent d’autres adultes et vivent un repas au restaurant dans les mêmes conditions que les autres gens. »

« De plus, l’équipe des Enfants terribles les accueille comme du vrai monde, ajoute Francine Brûlé. On aime participer à la vie de quartier. De la même manière, nous accueillons aussi des personnes âgées de la Résidence Outremont. Je pense que pour le prochain brunch de Noël, on va les mélanger, les faire se rencontrer et partager un autre déjeuner. »

Cette activité semble plaire aussi aux parents des enfants concernés : « Certains sont venus nous remercier d’avoir accueilli la classe de leur enfant, car ceux-ci ont bien réagi à cette activité. Ils ont trouvé ça  »fantastique »; et ils en ont parlé en famille le soir en rentrant de l’école », lâche doucement Francine, presque émue. « Je pense aussi que c’est important pour certains des enfants de l’école Lajoie qui viennent de quartiers moins favorisés. »

Noël, Pâques, Halloween; tout ça sent le cadeau ? « Et oui, nous leur offrons des petits présents à la fin du brunch : un T-shirt du restaurant à Noël, un chocolat à Pâques, etc. » Pâques oblige, un gigantesque lapin bleu s’est chargé de la distribution mercredi dernier !

Des enfants terribles ? « C’était le qualificatif que j’avais donné à mes trois garçons qui étaient rentrés un peu trop tard d’une veille de jour de l’an. À l’époque, je cherchais un nom pour le restaurant. Les trois ont trouvé que c’étaient une excellente enseigne ! »

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!