La notion de famille, en tant qu’unité de base d’une communauté florissante, a toujours été au cœur des attentions du conseil municipal de Mont-Royal. D’officieuse, l’importance accordée à la famille monteroise est devenue officielle cette semaine

« On y travaillait depuis quatre ou cinq ans », a déclaré le maire de Mont-Royal Philippe Roy en présentant la toute première politique familiale. « Nous en avions même fait un engagement électoral lors de la dernière campagne municipale. »

« Notre ville a connu un gros changement démographique ces dernières décennies, en accueillant plus de familles avec de jeunes enfants, mais aussi une population aînée plus active. »

Élaborées et gérées conjointement, la politique familiale et la reconnaissance Municipalité amie des aînés devraient dans ce sens, favoriser à Mont-Royal une forte solidarité intergénérationnelle.

En préparant ce document, l’Administration Roy souhaitait mieux saisir les nombreuses réalités de la famille d’aujourd’hui, prévoir son évolution et, au terme de ce cheminement, mettre en œuvre les outils et services les plus aptes à favoriser son épanouissement dans notre municipalité.

« Dans le mot famille, il est question pour nous des enfants et de leurs parents, mais pas seulement : les ados, les aînés en sont des composantes indissociables dans ce projet. Présidé par la conseillère Erin Kennedy, le comité de pilotage en fait preuve.

On y retrouve des chefs de services de la Ville, un représentant du ministère de la Famille et des Aînés, les deux commissaires scolaires Liz Leaman (EMSB) et Denise Rochefort (CSMB), et des représentants du Carrefour Action municipale et Famille (CAMF), un osbl qui accompagne les municipalités dans cette démarche.

« De cette façon, le portrait dressé des familles d’ici et les stratégies qui en ont résulté devenaient nécessairement le reflet fidèle et l’extension logique des particularités locales » affirment les élus.

« La Ville de Mont-Royal a reçu du ministère de la Famille et des Aînés une aide substantielle afin d’appuyer la préparation de sa toute première politique familiale. Le Programme de soutien aux politiques familiales municipales et de la démarche Municipalité amie des aînés, duquel proviennent les fonds accordés, a en outre assuré l’adaptation des services de la municipalité aux besoins changeants de la tranche de population que constituent ses résidents âgés.

« Notre politique familiale s’appliquera selon cinq axes : les communications, car nous avons de bons services, mais peu de gens les connaissent; l’amélioration de nos infrastructures comme le démontre les travaux à la bibliothèque, mais aussi les installations sportives et leur accessibilité en termes de coûts, de proximité, d’âge, avec des plages horaires plus flexibles, etc.; la sécurité, qu’elle soit routière, résidentielle, scolaire, etc. »

« C’est la première fois qu’on se dote d’un tel outil. Beaucoup de gestes en découleront en 2013 », assure le maire Philippe Roy. « Il n’y a pas de bouleversement à craindre dans les règlements de la Ville, mais une adaptation des textes, si nécessaire, pour mieux répondre à notre politique familiale. »

Selon lui, le développement de certains services dans ce sens engendrera des coûts sur lesquels la Ville et ses élus devront exercer leur vigilance.

Cette politique familiale se met en place pour les trois prochaines années. Le Comité de suivi, quant à lui, veillera chaque année à son application dans les meilleures conditions.

Publié en français et en anglais, la Politique familiale est disponible à l’Hôtel de Ville de Mont-Royal (90 Roosevelt) et sur le site internet de la Ville: http://www.ville.mont-royal.qc.ca

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus