Àvant même que les élections provinciales soient déclenchées, la candidate de Québec solidaire dans Outremont, Édith Laperle, se disait fin prête. Elle et son équipe préparent le terrain depuis plusieurs mois pour mener une chaude lutte au député libéral Raymond Bachand.

« Le mouvement social est très fort dans les comtés centraux de Montréal. Avec la crise sociale causée par le gouvernement libéral, les scandales de corruption et l’infâme loi 78, les citoyennes et citoyens en ont ras-le-bol. En même temps, on constate une forte progression de la popularité de Québec solidaire dans Outremont.»

«Notre parti répond à une grande soif de changement face aux inégalités sociales et à la petite politique des vieux partis. Nous pouvons même espérer une vague qui me porterait à l’Assemblée nationale aux côtés d’Amir Khadir et de Françoise David », a lancé, confiante, la candidate Édith Laperle.

Édith Laperle et son équipe avaient également participé avec enthousiasme aux manifestations « casseroles » dans le comté au cours des dernières semaines.

« Grâce à ses positions claires et de principe dans le conflit étudiant, Québec solidaire a recruté des milliers de membres au cours des derniers mois. Nous en comptons maintenant plus de 10 000 à travers le Québec. Les gens se rendent compte qu’on ne peut continuer d’appauvrir les 99% au profit des 1% », a lancé Édith Laperle

« Seul Québec solidaire présente des solutions courageuses pour la justice sociale et la qualité de vie de la population. Par exemple, en créant Pharma-Québec, nous pourrions mieux négocier le prix des médicaments et économiser près de 2 milliards de dollars par année », a conclu la candidate.

Détentrice d’un baccalauréat en relations industrielles de l’Université de Montréal, Édith Laperle est conseillère syndicale au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) depuis février 2007.

Auparavant, elle a travaillé pendant cinq ans à la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (aujourd’hui Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec). Elle a plaidé à maintes reprises devant différents tribunaux administratifs et a agi à titre de porte-parole et de négociatrice dans le renouvellement de plusieurs conventions collectives.

(Source: QS)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!