Gracieuseté © Matthew Evearitt Le chef d'orchestre Cristian Macelaru revisite les émotions qu'auront traversé Antonin Dvořák, Claude Champagne et Sergueï Rachmaninov, trois compositeurs exilés en Amérique.
L’Orchestre Métropolitain partira bientôt à la conquête du public montréalais pour présenter le premier concert de sa saison 2012-2013, Les exilés du Nouveau Monde! Il s’arrêtera au Théâtre Outremont le 27 septembre à 19h30 pour entraîner les mélomanes dans une découverte vibrante des oeuvres de compositeurs exilés en Amérique.

Le tourbillon de la nouveauté, la vie trépidante qu’on mène en Amérique, la nostalgie de la terre d’attache ; de découvertes en impressions, les oeuvres des compositeurs des Vieux Pays se teintent d’une certaine américanité au contact de ce Nouveau Monde si prometteur.

Le chef d’orchestre Cristian Macelaru revisite ainsi les émotions qui auront traversées Antonin Dvořák lorsqu’il composa sa fameuse Symphonie n°9 en mi mineur, dite « du Nouveau Monde » (B. 178, Op. 95), Éric Champagne et son Exil intérieur, ou les trahisons du rêve américain (création), et Sergueï Rachmaninov dans sa Symphonie n°3 en la mineur (Op. 44).

Rappelons que l’Orchestre Métropolitain se démarque par son désir de partager sa passion pour la musique classique et sa volonté de la placer à la portée de tous. Ainsi, avant le concert, l’Orchestre Métropolitain invite les mélomanes à découvrir les oeuvres et les artistes au programme par le biais d’une conférence gratuite et bilingue d’une durée de 35 minutes, tenue par Claudio Ricignuolo.

(M.J.-F.)

(Source: Théâtre Outremont)

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus