Illustrant la détresse animale à laquelle elle doit faire face quotidiennement et confirmant son utilité dans la sensibilisation au mieux-être de nos compagnons domestique à poil et à plume, la Société protectrice des animaux (SPA) de Québec a récemment sauvé un petit chien errant dans le secteur Laurentien qui affichait une mine pitoyable.

Récupérée par son équipe, il aura fallu plusieurs heures à six employés pour refaire une beauté à cette petite bête surnommée Rasta, tellement son pelage était amoché et croûté. Plusieurs outils ont été requis pour le libérer de son scaphandre de crasse, dont rasoirs, ciseaux, couteaux de menuisier, pinces et même une scie vétérinaire à plâtre.

«Une fois sorti de cette enveloppe de plus de six livres des poils entremêlés de saleté, le petit chien a été confié à un vétérinaire pour se refaire une santé. Après quelques jours de soins et de réhydratation, le joli petit caniche de type shih tzu a pu être adopté par une famille de Québec qui possède un autre compagnon similaire», raconte le directeur général de la SPA de Québec, Denys Pelletier.

La propriétaire est passée cette semaine dans les locaux de l’organisme, afin de montrer le chien à ses sauveteurs. Elle confirme que le nouveau venu se porte très bien. Toutefois, il refuse de sortir de la maison… de peur sans doute d’être à nouveau abandonné.

Voilà donc une belle histoire qui pourrait bien se répéter plus de 10 000 fois par an. En effet, c’est le nombre d’animaux domestiques récupérés ou euthanasiés après abandon dans la région de Québec. C’est le souhait émis par la SPA de Québec, qui rappelle être un organisme non subventionné qui a besoin de l’appui financier de la population pour mener à bien sa mission.

(Source: Société protectrice des animaux)

Pour plus d’information ou pour faire un don: www.spadequebec.ca

Opération de sauvetage en photos

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!