Gracieuseté Selon Pierre Lacerte, le lobbyiste Alex Werzberger affirme que la secte a «une entente tacite avec les autorités» pour faire circuler ses autobus illégaux dans les rues résidentielles de l’arrondissement.
Dans une entrevue accordée à L’Express d’Outremont, Marie Cinq-Mars prétend que les citoyens qui remettent en question sa gestion du dossier des relations avec la communauté intégriste le font par calcul politique. La mairesse invite donc ces citoyens à «profiter du système démocratique pour se présenter devant les citoyens lors d’élections.»

N’est-ce pas exactement la voie qu’a choisie Mme Céline Forget en se faisant élire démocratiquement? Et deux fois plutôt qu’une. Cela a-t-il empêché la mairesse de tenir des propos «malveillants» à l’égard de la conseillère indépendante, de la conspuer et de prétendre qu’elle ment?

Mme Cinq-Mars fait aussi allusion au Parti d’Outremont créé avant les dernières élections municipales. Elle semble n’avoir jamais pris connaissance de la vision, du programme et des engagements que ce parti a proposés aux citoyens de l’arrondissement. Elle n’a pas lu les journaux? Elle était incapable de naviguer sur notre site Web? Cela sent la condescendance dédaigneuse à plein nez.

D’ailleurs, depuis quand faut-il être élu pour avoir le droit de s’exprimer, de revendiquer ses droits et de dénoncer le laxisme d’une administration municipale?

Dans un élan de partisanerie de bas étage et un souci de faire diversion, la mairesse n’hésite pas à faire ricocher sur ses fonctionnaires les critiques que de nombreux citoyens lui ont adressées à elle. Ce n’est pas tant l’intégrité des fonctionnaires qui est mise en doute, comme les ordres et les directives qu’ils reçoivent «d’En-Haut».

Marie Cinq-Mars ne se contente pas de prôner le laxisme et la complaisance à l’égard d’un groupe bien particulier. À des fins purement électoralistes, elle est prête à déboulonner des règlements de l’arrondissement. Même ceux qu’elle a elle-même contribué à adopter. Vous voulez quelques exemples?

Le 17 juillet 2000, Mme Cinq-Mars, alors conseillère sous l’administration Unterberg, avait voté l’abolition de l’article 18.11 du règlement de stationnement. Grâce à cette abolition, finis les passe-droits de stationnement pour les fêtes religieuses. Or, le 4 octobre 2010, qu’a fait celle qui est devenue la mairesse? Elle a déposé un avis de motion pour rétablir les privilèges de stationnement de ses électeurs hassidiques.

Après avoir adopté, en 2003, le règlement 1171 encadrant la circulation des autobus sur le territoire d’Outremont, Cinq-Mars a tout fait, le 1er mars 2010, pour déposer un avis de motion destiné à modifier le règlement afin de permettre aux autobus interdits de se balader sur nos rues résidentielles.

Que dire de cette directive secrète donnée par l’hôtel de ville de ne pas déneiger les rues de tout un secteur d’Outremont pendant le Sabbat et qui a été dévoilée en décembre 2009?

Alors que la mairesse jure faire «appliquer sévèrement la réglementation à tous les citoyens, de façon équitable» et que son conseiller Louis Moffatt affirme que les élus ne font pas de passe-droits aux hassidim, le 13 mars dernier, le lobbyiste Alex Werzberger avouait à la journaliste Émilie Dubreuil que la secte avait «une entente tacite avec les autorités» pour faire circuler ses autobus illégaux dans les rues résidentielles de l’arrondissement.

Qui ment ici? Les citoyens? S’il vous plaît, Mme Cinq-Mars… Allez faire un tour sur mon site Accommodements Outremont, cela vous rafraîchira la mémoire.

Pierre Lacerte

http://accommodementsoutremont.blogspot.ca/

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus